Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En toute sincérité : La fin d’année vue sous divers aspects.

La douce euphorie du mois de décembre s’est déjà emparée des cœurs. En perspective d’une belle année, certains en sont déjà au bilan. Qu’il soit positif ou négatif, ils projettent de faire un pas de plus dans l’échelle sociale en 2016. C’est le moins qu’on puisse espérer après 365 jours de vie. Mais certains éléments risquent de venir jouer les trouble-fête. Pour que le réveillon ne vire pas au cauchemar et nous fasse entamer l’année d’un mauvais pied, découvrons pêle-mêle, les épines qui pourraient venir gâcher la fête dans les couples.
D’abord, il y a la saison des bips et des sms intéressés. Derechef, j’en ai encore reçus. Des messages de plusieurs amis (hommes comme femmes) perdus de vue il y a belle lurette. L’élan de la première catégorie, même préconçu, importe peu à mon avis. Je m’attarde donc sur celui de la seconde classe. Il y a toujours un regain d’activités par ces temps qui courent de la part de nos vieilles amours mal casées. Le dialecte se présente souvent ainsi que suit : ‘’Salut, c’est Chimène. Comment vas-tu ? Ça fait un bail ? Juste un bonsoir et te demander comment tu prépares la fête.’’ Et c’est parti. Chimène ? Je me suis même pressuré le cerveau avant de claquer des doigts. Les filles autrefois inamicales, toute honte bue sont tellement bienveillantes en décembre. Nous rentrons de plain-pied dans la saison des pirouettes. Pour les noceurs, le débat ne se pose pas. Mais qu’en est-il des messieurs aux doigts bagués ? Evitez surtout de tenter le diable si vous n’avez pas les reins solides. Se mettre plutôt au-dessus de l’instinct bestial qui fait accourir le mâle dès que la femelle beugle est recommandé. N’allez donc pas vous prévaloir de votre propre turpitude devant le regard inquisiteur de vos enfants et de votre femme à Noël ou à la Saint Sylvestre.
La seconde épine à éviter en ce mois de décembre est relative aux présents. En effet, trop de courses à faire ces jours-ci, au bureau comme à la maison. C’est le propre du dernier mois de l’année. Dans certains foyers, s’esquisse un nouveau départ. Des familles s’arrangent même pour déménager le 31 Décembre. Mais, il serait préférable de ne pas perdre de vue l’essentiel. En un éclair, c’est vite arrivé. Depuis quelques mois déjà, votre partenaire fantasme sur le cadeau que vous allez lui offrir. Gare au mari si le rendez-vous n’est pas honoré. Et puis, inutile de vous rappeler l’autre refrain ; toujours tes parents et jamais les miens. Attention donc au trou d’air. A votre place, je mettrai simplement mes ceintures en insérant la belle famille dans mon agenda chargé et mon budget étriqué. Nul besoin cependant de se couvrir de dettes pour satisfaire les caprices de fin d’année d’une femme ou d’une belle-mère.
Enfin, avant même d’évoquer l’ivresse et la gloutonnerie, il y a la question des excès financiers. S’endetter afin de clôturer l’année en beauté est le dernier gros piège à éviter. Sinon, voilà une manière bien étrange de se mettre la corde au cou. Un sac de dettes en bandoulière pour rentrer dans une nouvelle année, ça n’a rien de tentant. Alors, le plaisir de 24 heures ne doit pas occulter les charges qui attendent.
Pied à pied, on tend inexorablement vers la fin, mais je ne conclurai pas sans vous souhaiter de façon anticipée, mes meilleurs vœux tout en espérant que vous ne manquerez pas d’en faire autant pour vos proches. Voilà donc mes trois astuces pour vous éviter un début d’année avec pertes et fracas.

18-12-2015, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Plus de bruit, pas de résistance. Mieux, à Glo-Djigbé, les chèques d’indemnisation des propriétaires terriens situés, dans l’emprise du prochain (...) Lire  

Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Infidèle sans conscience (...)
16-02-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : Le Fonds culturel sous un nouveau (...)
15-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme !
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La leçon des Fcbe à l’Un
13-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cauris à l’assaut !
12-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le congrès de la résurrection
8-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au rythme des négociations !
7-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Négociations en pointillé !
5-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Crise au Bubedra
2-02-2018, La rédaction
En vérité : Bonus pour destination Bénin !
1er-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’obscénité à tout-va !
1er-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le challenge de la transparence
31-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le dialogue pour le dégel social
30-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Remue-ménage à la Cour !
29-01-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1230

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)