Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En toute sincérité : Le quotidien de « madame salon »

Les occupations professionnelles prennent une bonne part dans la vie de l’être humain, réduisant du coup le temps imparti à la vie à deux et les obligations quotidiennes qu’elle engendre. La course effrénée vers le gain a ainsi érodé la possibilité de tout faire soi-même dans un foyer. A la recherche des palliatifs pour s’offrir la commodité adaptée à ce quotidien agité, les couples s’entourent logiquement des touche-à-tout. Parmi eux, les domestiques, en l’occurrence les femmes ou les jeunes filles pubères. Le hic aujourd’hui, est qu’elles sont de plus en plus sollicitées par des couples où la conjointe est réduite à un quotidien inactif, oiseux et ennuyeux.
L’employée de maison est recrutée pour combler les vides ménagers laissés par la femme trop occupée au boulot ou par celle désœuvrée, dont le mari a les moyens, et qui ne trouve plus opportun de se salir les mains.
C’est ancré dans les convenances. Les domestiques à la maison, les époux au boulot. A toutes les mœurs leurs ses décadences. La femme se dit éreintée et laisse désormais toutes les tâches à la charge de la ménagère. La fille de condition modeste qui soufflait autrefois dans le bois chaud, a perdu tous les réflexes y compris le plus banal : épousseter le canapé. Au salon tous les jours, la télécommande au bout des ongles, assise confortablement face à la télévision, madame zappe, zappe et zappe encore. Elle ne sait faire que ça, et pour ne pas se laisser conter la séquence du feuilleton où les acteurs s’amourachent, elle hèle la bonniche dès qu’elle entend la sonnerie. ‘’Viens ouvrir, quelqu’un sonne.’’ Ou encore, entourée de ses amies qui assiègent la salle de séjour du couple, madame se laisse aller, pendant de longues heures, à tous les commentaires, abandonnant l’entretien de la maison à la domestique. Certaines se complaisent dans cette posture. La bonne à tout faire est là. Cuisine, ménage, lessive, même draper le matelas devient une corvée. L’épouse qui autrefois, était jalouse de sa cuisine, y met de moins en moins les pieds. Un tour là-bas, et les effluves d’il y a trois jours, rogatons et les assiettes non récurées vous mettent le cœur au bord des lèvres.
Et le mari ! Où est-il dans tout ça ? Jugé trop sermonneur à la moindre remarque, l’époux est obligé de se laisser entretenir par la déléguée aux tâches ménagères érigée systématiquement en gouvernante. Mais il n’est pas le seul indisposé. La société, particulièrement africaine a un avis intransigeant sur le phénomène. La femme, quelle que soit son activité professionnelle, ne peut en aucun cas se passer de certains travaux ménagers affectés à son statut d’épouse. Il y a donc un risque d’être mal vue par la belle-famille et par ricochet les voisins indiscrets. Le regard réprobateur est palpable à travers le vocable ‘’Madame Salon’’. De la tour de contrôle du domicile conjugal, elle affecte les tâches, arguant ainsi du potentiel matériel du foyer pour baigner dans la fainéantise.

6-11-2015, La rédaction


CHRONIQUES

tribune verte : Freiner à temps la dégradation des sols (...)
8-12-2016, Isac A. YAÏ
La baisse de la fertilité des sols focalise désormais les attentions de par le monde. En marge de la journée mondiale des sols, célébrée le 05 (...) Lire  

Plume libre : L’amalgame syndical !
7-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
tribune verte : L’audace d’assainir les (...)
1er-12-2016, La rédaction
Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Plume libre : L’amalgame syndical !
7-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne !
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Rembourser les fonds …messieurs !
16-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La tournée présidentielle
14-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le péché du faucon
14-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La carte anti corruption !
9-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Les taxis de l’illusion !
8-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Talon en patron !
7-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Fermer la parenthèse Ajavon !
3-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Des urgences malgré la cocaïne !
2-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Choix vital pour l’UN !
31-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mandat de transition !
27-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Tous les médecins à l’hôpital
26-10-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Carton jaune pour Lafia et Azannai !
26-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La réformette anti Pollution !
24-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 870

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)