Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En toute sincérité : Ma fille, ma richesse

La famille gardienne des bonnes mœurs, confrontée aux réalités astreignantes de la vie baisse pavillon. Des parents mangeant à tous les râteliers, au détriment de la moralité de leur progéniture, on en voit de nos jours. Ils les poussent en dépit du bon sens, vers les compromissions dans le dessein d’avoir un niveau de vie acceptable. C’est l’acte désespéré et offusquant d’une démission de plus en plus prononcée. Les anecdotes ne manquent pas dans nos sociétés et renforcent la perception d’une chute des valeurs à partir de la déchéance de ceux-là mêmes qui sont chargés d’en assurer la pérennisation. Celle que je m’en vais vous narrer est renversante. La main nourricière dans l’une des maisons voisines, est une jeune femme belle comme une fleur, de 23 ans au plus. Elle entretient les siens sous la dictée d’une mère inextinguible. Anne est l’enfant, devenue un peu trop tôt ‘’le père de l’Homme’’. Et pourtant, elle traine un handicap majeur. Celui de n’avoir pas été épargné par la cruauté de la vie et les errances de ses parents. Echec scolaire, éducation à demi-succès, mon personnage est loin de faire la fierté de cette famille puisque tout ce qu’elle a et partage avec les siens est le fruit d’une multiplicité de partenaires. Sa situation n’émeut guère ses éducateurs qui en sont au fait les architectes. Au contraire, ils en profitent autant que faire se peut. Le loyer, l’entretien de la maison, le mobilier, le petit déjeuner des petits frères…, les charges sont énormes.
Dans cette lutte pour la survie des géniteurs, je m’interroge. Après avoir été incapables d’assurer l’avenir des enfants, faut-il pousser encore le bouchon si loin en les transformant en des boucliers ? La porte est ouverte à toutes sortes de dérapages. Sur insistance le plus souvent de sa tutrice, la belle manipulée peut commettre l’irréparable. Grandir dans la pauvreté et le manque n’est pas une honte. Mais c’en est véritablement une de tomber dans un aussi grand abîme, cherchant à conjurer le mauvais sort. Le caractère attardé et désobligeant de cette incitation à l’infamie entraîne une dégradation viscérale de la cellule familiale.
Maman favorise même la montée des enchères. Elle est heureuse de voir sa fille aligner les prétendants les uns aussi nantis que les autres. Dans ce défilé insidieux d’amoureux, chacun a le traitement dû à son rang et à sa participation aux dépenses. Faire jouer le rôle de femme manipulatrice et calculatrice à sa fille, c’est le job de ces mères au foyer qui elles-mêmes, ont une vie de couple, osons-le dire, volatile et libertine. La marionnette qui rechigne et prend ombrage des excès de zèle, est vite perçue comme une désobéissante. Dans l’expectative de corriger ses erreurs de jeunesse, la femme-mère refuse à tort de caler et vend son âme et celle de sa fille au diable.
Bergedor HADJIOU

5-02-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Dantokpa bientôt à Adjagbo !
23-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Excités et brûlant d’impatience que l’initiative voie très vite le jour. Pourtant, pour le moment, nous en sommes loin. Juste à l’étude de (...) Lire  

Editorial : Le combat de l’internet
23-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisatio
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Dantokpa bientôt à Adjagbo !
23-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le combat de l’internet
23-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1140

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)