Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En toute sincérité : Mariés…mais pas devant le Maire !

Je vous le souffle, mais que cela reste entre nous ! Chez l’un de mes voisins, et je ne vous dirai pas lequel, le torchon brûle en ce moment même. C’est à croire que leur couple se nourrit de disputes. Pas de jour en tout cas, où la voix ne monte et remonte. Inutile d’écouter aux portes, à tous les coups, ils se font entendre. Tellement, que l’on a pu, à chaque fois, se faire une idée de la pomme de discorde. Et il y en a une dont la récurrence est saisissante. C’est cette promesse séculaire de mariage devant le Maire, que madame n’a de cesse de ressasser, et à laquelle son époux fait indéfiniment la sourde oreille. Ensemble, depuis quelques années déjà, le couple sera gratifié de trois naissances. Les deux premières ont eu le mérite de rapprocher les conjoints. Interviendra dès lors, un mariage en bonne et due forme, mais selon les rites coutumiers, avec la promesse ferme qu’elle passera incessamment devant le Maire. Depuis, rien, nada. Voilà donc qui justifie les coups de boule incessants de madame.
A y voir de près, ma voisine est tout sauf un cas isolé. Sous les tropiques, très peu de couples passent en effet devant le maire. Il en est ainsi à cause de la réticence des hommes, hermétiquement fermés, en règle générale, à l’idée. Les femmes, elles, de plus en plus friandes avec l’essor des idées nouvelles notamment urbaines, n’en sont pourtant pas si exigeantes dès le départ. Ainsi vont les choses pendant trois, cinq ou dix ans. La trentaine finit par arriver. Avec des aspirations nouvelles, plus ou moins explicites. Puis, pour elles, l’horloge biologique tournant, il finit par être plus que temps de réaliser cette sorte de rêve obsessionnelle. Hystérie ! Car, pour bien des hommes, franchir ce pas demeure un casse-tête et pas des moindres. Mieux vaut, en tout cas, ne pas se marier pour ne pas avoir le cas échéant, à vivre l’enfer des divorces. Après tout, la famille est importante, le mariage l’est moins.
C’est tout à fait normal que lorsqu’il y a l’amour, aucun texte ne soit plus utile. Toutefois, s’engager dans une vie commune sans aucune précaution, c’est ignorer ce qu’est l’amour. Celui-ci n’est pas une donnée toute faite. Il se cherche et il lui arrive même de cligner sérieusement des yeux. C’est en ce moment que les garde-fous peuvent paraître de réels atouts. Et parlant de garde-fous, le mariage civil en est sûrement un.
Il n’est dès lors pas tout à fait inutile de savoir prendre la vie dans son sens dynamique, pour ne pas perdre de vue qu’elle peut toujours basculer. En conséquence, il faut se préparer à affronter les épreuves.
Il n’en demeure pas moins que sous les tropiques, passer devant le maire demeure dans la perception commune, comme une sorte de pratique aléatoire et snobe. A cela, le nouveau code des personnes et de la famille n’a rien pu changer.
Chez nous, prime encore aujourd’hui, la dimension communautaire du mariage. La communauté étant justement au début et à la fin. Elle seule légitime le couple selon ses rites ancestraux quoique mis à rude épreuve par les religions importées.
Le reste, on peut bien s’en passer, le Maire y compris. Pourvu qu’il n’y ait pas d’allocations familiales en jeu.

30-06-2017, Naguib ALAGBE


CHRONIQUES

En vérité : La grande attente des travailleurs
19-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Elles sont dans l’attente des élections professionnelles. Les centrales et confédérations syndicales rongent leur frein. Depuis 8 ans, plus rien n’a (...) Lire  

Editorial : Alcootest, attention double (...)
19-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Plaidoyer pour la fête des paysans
18-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Ils nous font regretter Mandela (...)
18-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un visionnaire pour foot malade (...)
17-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tournant décisif !
16-07-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Ils nous font regretter Mandela !
18-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un visionnaire pour foot malade !
17-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tournant décisif !
16-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Cos-Lépi : Mort programmée !
16-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
Temps additionnel : Somptueux Bleus !!!
16-07-2018, Ambroise ZINSOU
En vérité : Le couperet de la sanction
12-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Fisc sans faille !
11-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Bonne nouvelle pour le Bénin
10-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Péages versus péripéties !
10-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Appui pour cantines
9-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Amousou libère la parole
4-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réforme des péages
3-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réforme du logement
28-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Sanctions dissuasives !
28-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Une sanction pédagogique
27-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Temps additionnel Déception nigériane !!!
27-06-2018, Ambroise ZINSOU
Editorial : Equation Horaires-Rendement !
27-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le Cos dans tous ses états
26-06-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1380

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)