Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En toute sincérité : Piètres au fourneau !!!

Le courant ne passe plus entre la femme et sa cuisine. C’est révolue, l’époque où l’épouse pouvait juste au terme d’une bonne cuisson, résorber un malentendu dans le foyer. Le fourneau en ce temps-là était un pouvoir dans les mains de la maitresse de maison. Cuisiner pour subjuguer son mari devient la plus belle des manières de lui prouver qu’on est à la hauteur de la tumultueuse vie conjugale. Cette époque, contemplez-là aujourd’hui de loin. La cuisine subit la désaffection des femmes, quand bien même que les commodités de la modernité leur offrent des facilités dont nos mères n’avaient pas bénéficié. Convenons ce matin que le problème est à rechercher ailleurs. En réalité, mes sœurs ne savent plus associer les ingrédients. Elles feignent tout simplement. A l’heure du dîner, les va-et-vient entre la table à manger et le cellier se multiplient parce qu’il manque toujours quelque chose…Si la piètre cuisinière n’a pas versé un kilo de sel dans une sauce à peine perceptible au fond de la marmite, c’est qu’elle n’en a pas mis du tout. Le poivrier et la salière n’ont jamais été autant sollicités pour assaisonner à nouveau, en plein coup de fourchettes, un mets qu’on a mis pourtant une éternité à mijoter. Bon, peut-être qu’entre-temps, la connexion a lâché notre cuisinière en ligne dont la plupart des menus proviennent des sites de gourmandise ou d’un carnet dans lequel elle a à peine tout noté. Voilà une épouse qui ne sait préparer aucun des plats préférés de son homme. Les quelques rares fois, où madame décide de touiller à la place de la domestique, c’est un naufrage culinaire. La farine se donne encore à voir au fond de la pâte. Excuse dérisoire : le meunier n’a pas moulu comme cela se doit le maïs. Difficile même d’en rigoler car il n’y a pas de rôle plus humiliant que de chercher chaque soir un argument pour justifier un fait anxiogène. Les conséquences, nous les avons de tout temps énumérées. Chaque souper se prend dans les fast-foods, ou sous les hangars des vendeuses installées aux abords des voies. A ce rythme, pour un couple qui vit de peu, le mari ne tardera pas à saisir le crachoir. Les disputes et les soufflets peuvent partir de là. La crise de la marmite s’en va ainsi tranquillement exposer le couple à la scission. Oui, un beau jour, Assiba devra quitter un mari excédé par le trop plein de bouillons dans la soupe, histoire d’en ressortir un goût hypothétique. Une me l’a confié, ‘’si je pouvais retourner en arrière assister maman à la cuisine et m’imprégner des recettes africaines, je n’hésiterai pas’’. Ce n’est pas un miracle que de savoir bien tenir une cuisine, c’est un apprentissage. Aux jeunes filles encore bénéficiaires des douillets liens parentaux, je vous propose de continuer à bien dresser les pieds sur le guéridon devant les séries télévisées et les feuilletons, pendant que la pauvre se démène seule au fourneau. Les remords éduquent mieux au foyer que les conseils. Il y a un adage chez nous qui dit qu’on ne redresse pas le bois sec. Une fois la base faussée, c’est presque impossible de remonter plus tard la pente. Le secret d’une bonne cuisine ne réside pas dans la recette mais plutôt dans l’empirisme de celle qui tient la poêle.
Bergedor HADJIHOU

13-05-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En toute sincérité : Infidèle sans conscience !
16-02-2018, Naguib ALAGBE
Les hommes sont tous des infidèles. Admettons-le par pure galanterie. Et évitons pour une fois, d’être avec elles, à couteaux tirés sur la question. (...) Lire  

Editorial : Le Fonds culturel sous un nouveau (...)
15-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dans la dynamique des réformes (...)
15-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Une douleur qui précède la joie (...)
14-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’idéal d’une jeunesse de bonne (...)
14-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La leçon des Fcbe à l’Un
13-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cauris à l’assaut !
12-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le congrès de la résurrection
8-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au rythme des négociations !
7-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Négociations en pointillé !
5-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Crise au Bubedra
2-02-2018, La rédaction
En vérité : Bonus pour destination Bénin !
1er-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’obscénité à tout-va !
1er-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le challenge de la transparence
31-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le dialogue pour le dégel social
30-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Remue-ménage à la Cour !
29-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’appel des évêques
29-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une promesse non tenue
25-01-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1230

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)