Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En toute sincérité : Un œil sur la servante !!!

Pour une fois, questionnons-nous, sur l’étrange nature des hommes. Cette tendance qu’ils ont, de volontairement perdre la raison, quand il s’agit de sexe. A force d’y penser, on pourrait être amené à conclure comme l’autre, que tel est l’ordre normal des choses. « Le premier d’entre nous n’a-t-il pas déjà faibli en son temps. Il faut croire peut-être que nous autres, pauvres descendant d’Adam l’avons hérité de lui », arguait-il, assurément pour avoir bonne conscience. Il n’en est pourtant rien. Il est clair, et il faudra peut-être l’admettre, que le vice -puisque c’en est un- le plus répandu chez les humains de sexe masculin, c’est de ne pas pouvoir discipliner leurs braguettes. Mais de là à se conduire comme des bêtes de somme, sans la moindre retenue face à la chair fraîche, il y a matière à réflexion. Et il est un cas qui, sans nul doute, passe pour le plus courant, de cette inconséquence des hommes face au sexe. C’est celui où l’homme, avec la boniche et sans scrupule, se donne certaines libertés. Et on parle là, s’il vous plaît, de la boniche, celle-là qui est aux ordres de votre épouse, à qui elle doit dans une certaine mesure, respect et obéissance. N’est-ce pas là une circonstance aggravante, ou même le comble de l’infidélité si ça se trouve ? Celui-là mérite sans doute la guillotine, pour avoir ainsi traité sa dulcinée. C’est proprement l’humilier, l’atteindre là où ça fait le plus mal. Et peut-être l’avez-vous fait entre autres, sur le lit conjugal. Elle donnerait tout pour savoir ce dont vous avez bien pu causer avec sa servante, entre deux ébats. Ce que vous avez bien pu lui promettre. Lui avez-vous fait du chantage ? Ou s’est-elle laissé faire en toute conscience ? Il n’y aura pas à chercher de midi à quatorze heures, vous êtes blâmable sans doute, quand bien même la victime peut avoir manqué de prudence. Elle a dû manquer quelque part, de protéger les siens. Qu’a-t-elle fait pour contrôler les élans provocateurs de la servante ? Mais n’empêche que la faute reste entière. Un peu comme c’aurait été le cas, et pis encore, si on inversait les rôles. Soit que l’inverse, bien qu’inadmissible n’est pas impossible. Et il peut arriver que ce soit la maîtresse de maison qui ainsi, franchit le Rubicon avec un employé quelconque. Peu importe, avec qui d’entre le jardinier, le chauffeur, ou le gardien elle le fait. Elle par contre n’est pas que fautive, elle est criminelle. Dans l’un ou l’autre des cas, il faudra garder l’œil ouvert. Ne pas minimiser les risques, et savoir mettre des balises.

31-07-2015, Naguib ALAGBE


CHRONIQUES

En vérité : Réformes pour les femmes !
23-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
La femme, les femmes…Avec le président Adrien Houngbédji aux commandes de l’Assemblée nationale, leur représentativité au parlement est décidément (...) Lire  

Editorial : Le combat pour les femmes
23-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’impératif dialogue !
22-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’œuvre salvatrice des 7 sages
22-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : La dot est tout !
19-01-2018, Naguib ALAGBE
En vérité : Portable perturbateur !
18-01-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Réformes pour les femmes !
23-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le combat pour les femmes
23-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’impératif dialogue !
22-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’œuvre salvatrice des 7 sages
22-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : La dot est tout !
19-01-2018, Naguib ALAGBE
En vérité : Portable perturbateur !
18-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’axe de la mort
18-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Des mots pour guérir des maux
17-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Syndicalisme à l’œuvre !
16-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le parent pauvre du parlement
16-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : En attendant la Cour !
15-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Houngbédji et la polémique
15-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Exit le Cfa en 2020
20-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Dialogue social en panne
19-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La lanterne rouge diplomatique
18-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Parole en l’air !
15-12-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Diplomatie en ébullition !
13-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mérite à la Rupture !
11-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil diplomatique
7-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le budget selon l’opposition
6-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un cadeau suspect
5-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La bombe à retardement
29-11-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1200

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)