Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : A la Rb comme au Psd… !

Personne n’aurait imaginé ce scénario il y a un an au Bénin ! Mais, les faits sont là, et sous nos yeux, se déroulent les plus cocasses feuilletons politiques de l’année. Incrédules, sachez-le ! A l’étape des tout premiers épisodes, le président Léhady Soglo a été mis à la porte de la Rb. De la tête du Psd, c’est bel et bien le président Emmanuel Golou qui a été débarqué. En attendant de nourrir nos yeux d’autres rebondissements dans ces histoires de blâmes, il y a deux grands brûlés politiques qui luttent pour leur survie et qui sont loin d’avoir dit leur dernier mot. Contre eux, des révolutionnaires bien armés pour le virage et qui dégainent à tout bout de champ sur leur proie. Ça promet !
Mais avant, longtemps bénéficiaire du mythe Soglo, le premier se débat, vaille que vaille, pour éviter la noyade dans l’Atlantique. A vouloir, à ce qu’il paraît, ramer à contre-courant et en imposer à ses camarades, il a été court-circuité et isolé. Le second, dauphin naturel de Bruno Amoussou, mais qui n’a rien d’un renard, a été électrocuté en pleine tentative de légitimation et du renforcement de son pouvoir.
D’ailleurs, tout comme son ami d’infortune, Golou bande ses muscles et contre ses camarades, s’engage dans un bras de fer à l’issue improbable. Ainsi vont, à l’ère du renouveau démocratique, les partis politiques phares infectés de l’intérieur par le virus de l’égocentrisme. Aujourd’hui, au bord du gouffre, c’est la Rb et le Psd. Avant, il y avait eu Ncc, le Prd, le Fard-Alafia... Demain, à qui le tour ?
Quel que soit le dénouement de la crise à la Rb et au Psd, on aura retenu que l’épidémie ‘‘émiettement’’ sévit à nouveau et qu’il est encore temps, pour les partis à risque, de se faire vacciner. Déjà, pour un traitement efficace, premier sérum à inoculer, celui contre la mal gouvernance. A mon sens, une minorité ne peut pas en arriver à imposer au parti d’être de la mouvance ou de l’opposition, d’aller à gauche ou à droite. Même pas le veto du président. Mais, quand il est dit qu’il y a une gouvernance unilatérale, des textes du parti foulés aux pieds et des obstructions aux sessions statutaires, bonjour la crise.
Pour ce qui est des cas de la Rb et du Psd, les problèmes étaient déjà latents avant l’entame du quinquennat en cours. Qu’il vous souvienne, la cacophonie autour de la désignation des candidats à soutenir pour la présidentielle de 2016. Au sein desdits partis, la tension était perceptible. Et comme c’est souvent le cas, désaccords politiques, problèmes personnels et messianisme ne font pas bon ménage avec la gestion efficiente d’un parti moderne.
D’où la nécessité d’aller aux réformes du système partisan et d’accélérer le processus de financement public des formations politiques. Mieux que l’expérience des cotisations lancée en grande pompe à Abomey, l’animation dynamique de la vie politique mérite bien un investissement public conséquent. Mais en attendant, les partisans de la Rb et du Psd soucieux d’un climat politique stable peuvent se le tenir pour dit : ‘‘un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès’’. Et, comme le suggère une sagesse africaine, qu’ils sachent que ‘‘l’humilité est le palais de la vraie grandeur’’. Ni plus, ni moins !

28-06-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco !
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Décidément. Plus on fouille dans l’écurie d’Augias de la gestion des fonds d’aide au développement, mieux on découvre. A tort, on pensait l’avoir (...) Lire  

Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : A la merci des domestiques
15-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La Pendajri a sa Brigade spéciale (...)
14-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ !
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une candidature pour le Bénin
13-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Obstinés malgré l’eau !
13-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Enième menace des eaux à Cotonou
12-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Centriste et Talonniste !
12-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Statut en quête d’opposants
11-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Quand Gbadamassi célèbre Talon
7-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Pas de pitié pour les O% !
6-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un chantier inachevé
6-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Roulés dans la farine
5-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Subventionnés au grand jour !
4-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La Françafrique à la Macron !
31-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : A la merci des malfrats
30-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au royaume des incendies !
30-08-2017, Isac A. YAÏ
En vérité : Rb engagée, Rb dégagée !
29-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Remerciés en monnaie de singe
29-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le retour des farceurs
28-08-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1080

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)