Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : A la tribune de l’emploi !

Chômage et emploi. Des mots antagonistes mais fort significatifs dans la vie socio-économique des Béninois. Là où le premier règne, le second s’écroule. A environ trois mois de la prochaine présidentielle, les électeurs ont d’ores et déjà pris le rendez-vous de la ‘‘dégustation’’ des projets de société des candidats sur le plein emploi afin de pouvoir chanter le requiem du chômage. Avec ce binôme de mots, les envolées lyriques et la force de persuasion sont assurées dans la bataille que se livrent déjà les prétendants au fauteuil présidentiel.
Mais, dans cette quête des suffrages des jeunes majoritairement victimes du chômage, la première mission des aspirants à la fonction présidentielle est inévitablement de faire l’état des lieux de la question de l’emploi au Bénin. D’ailleurs, depuis bientôt dix ans, beaucoup de choses ont été faites par le régime en place pour faire reculer le chômage. Et, ambitionner de faire mieux pour le bien-être des populations, c’est aussi s’inspirer d’un bilan, corriger les erreurs du passé et réformer pour aller de l’avant. Ainsi donc, sur la fastidieuse route pour la conquête du pouvoir d’Etat, les candidats ont, par exemple, l’obligation de s’enquérir des statistiques par rapport au taux de chômage, de donner leurs avis sur l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi (Anpe), et au besoin, proposer des réformes, des mécanismes pour que cette structure absorbe le maximum de Béninois à la recherche du premier emploi.
Le programme de volontariat, la contractualisation de la fonction publique, l’adéquation entre la formation et l’emploi, le système scolaire à revoir, le climat des affaires, les facilités à offrir aux entrepreneurs pour leur permettre de recruter davantage…La liste des points fondamentaux à élucider et pour lesquels, les candidats ont l’impérieux devoir de convaincre l’électorat jeune dans l’optique du relèvement du défi de l’emploi est très longue. Mais, peu importe. Avoir l’ambition de diriger le Bénin, c’est surtout avoir une force d’analyse, de propositions pour résorber le chômage et par la même occasion, s’inscrire dans la droite ligne des hommes d’Etat.
En février 2016, il y a une certitude. Les visionnaires et les détenteurs de solutions pour l’emploi des jeunes auront le vent en poupe. Mais, pour que le débat autour de l’emploi se fasse et soit d’un intérêt particulier pour tous les présidentiables au cours de la prochaine campagne, cela dépendra de la démarche des jeunes. Et donc, au lieu de susciter à longueur de journée des candidatures, la jeunesse consciente doit plutôt se mobiliser pour exiger des différents prétendants à la magistrature suprême, un programme clair et de véritables propositions sur la question de l’emploi. Ne pas le faire, serait tout simplement cautionner l’immobilisme et faire preuve d’insouciance quant au devenir de la plus large tranche de la population. C’est dire qu’aujourd’hui et dans la perspective du prochain mandat, la jeunesse a son destin en main, et elle ne doit exiger qu’un seul privilège : avoir le programme des uns et des autres sur l’emploi et être à même de faire le meilleur choix pour faire renaître l’espoir chez les nombreux chômeurs. Ainsi soit-il.

4-11-2015, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
On a du mal à le croire. Mais, les images prises par des journalistes de CNN nous obligent à nous rendre à l’évidence. Dans la Libye d’aujourd’hui, (...) Lire  

Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Bande d’orduriers !
17-11-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : La polémique de la gratuité au (...)
16-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cité éclairée, conseillers acclimatés (...)
16-11-2017, Isac A. YAÏ
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : De Sinsin à da Cruz !
9-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changement de cap à l’Uac
9-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux pas d’Alassane Séidou
8-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le moratoire tant attendu
6-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les femmes encore à la traîne
31-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’appel au social entendu !
30-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ministre… malgré tout
30-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Des tueurs silencieux
26-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La Police républicaine arrive !
24-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le veto du parlement
24-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dantokpa bientôt à Adjagbo !
23-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le combat de l’internet
23-10-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1140

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)