Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Budget ‘‘rupturisé’’ pour les députés !

Reconduction, renonciation mais surtout indignation. Pour un budget d’un peu plus de 14 milliards, les Béninois ont eu droit, avant le vote hier à l’unanimité, à une inhabituelle montée d’adrénaline dans les rangs de leurs représentants à l’Assemblée nationale ? Non contents, qu’in extenso et indépendamment de leur volonté, leur budget 2017 soit reconduit, ils n’ont pas caché leur frustration. Mais à la fin, en dépit de la Constitution et du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, ils ont dû ravaler leur fierté et faire preuve de réalisme.
Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir des arguments légaux, ne serait-ce que sur la forme, pour défendre leurs prétentions. A titre d’exemple, avant même son adoption et qu’il soit intégré au budget général de l’Etat, la loi de finances de l’Etat exercice 2018 a été transmise à l’Assemblée nationale. Pour une entorse aux règles budgétaires, personne ne pourra défendre que ce n’en est pas une. Conséquence, pour l’exercice 2018, les députés n’ont pas eu droit à un budget actualisé, ne serait-ce que pour réajuster quelques rubriques.
Le comble, comme si entre 2017 et 2018, les contextes sont restés les mêmes, nos honorables députés ont, selon leurs dires, pour plaire au gouvernement, détruit le budget initialement préparé pour l’Assemblée nationale au titre de l’exercice 2018 en plaquant les anciens chiffres. Tout simplement inédit !
Cependant, budget imposé ou pas, autant les populations à la base serrent les ceintures depuis bientôt deux ans, autant avec ce budget, nos députés sont obligés de composer avec un budget ‘‘rupturisé’’. D’ailleurs, ce sont nos chers syndicalistes, souvent opposés aux exorbitants avantages que se taillent les politiques, qui devraient être contents.
Sinon, comment comprendre que nos députés, à l’instar de syndicalistes véreux, alors même qu’ils jouent à peine leur partition, plaident pour que la ligne budgétaire d’animation des circonscriptions électorales soit augmentée de 5 à 10 millions par an ? Pis, pour obtenir gain de cause, ils suggèrent que la ligne réservée aux équipements pour l’Assemblée nationale soit revue à la baisse.
Heureusement qu’au-delà, des revendications corporatistes, ils ont compris que la meilleure façon d’améliorer les conditions de vie et de travail du parlementaire béninois, qui a ses bureaux sous les manguiers, c’est d’insister pour la poursuite et l’achèvement des travaux du nouveau siège de l’Assemblée nationale. C’est d’abord ça. Maintenant, des voies et moyens pour qu’effectivement, le projet aboutisse, le débat est ouvert. Pour l’instant, le budget du parlement exercice 2018, c’est désormais du passé. Le prochain tournant, c’est décembre, et le vote de la loi de finances. Mais une certitude avant 2018, aux délices de la Rupture, les députés y ont goûté !

3-10-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Et la Lépi 2018 fut !
17-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Salve d’applaudissements pour le Cos-Lépi. Pour une fois, les députés commis à la tâche d’actualisation du fichier électoral ont accompli leur mission (...) Lire  

Editorial : Faites comme au Togo !
17-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le temps des débats d’idées
16-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Quitus pour candidater !
16-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une référence malgré tout !
15-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : De la parole à l’acte !
15-01-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Et la Lépi 2018 fut !
17-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Faites comme au Togo !
17-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le temps des débats d’idées
16-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Quitus pour candidater !
16-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une référence malgré tout !
15-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : De la parole à l’acte !
15-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’évaluation en question
15-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Riz japonais…Enième couplet !
15-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’année du social
8-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Plaidoyer pour carte Lépi !
8-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ambiance avant mars !
7-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Répression en téléchargement
20-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ambitieuses mais silencieuses
19-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Route à enjeu coton !
19-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Abonné à la filière Compact !
18-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’Ecole dans tous ses états !
18-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Pour le vote…Nos cartes !
17-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérit : Statut WhatsApp !
14-12-2018, Naguib ALAGBE
En vérité : Le combat contre la saleté
13-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Que mijote l’opposition ?
12-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les vacataires sur la sellette
6-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Adieu sublimes lacs !
6-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Talon change les paradigmes
5-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Estonie pour plus de Tic !
4-12-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1530

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)