Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Dans la dynamique des réformes !

C’est sûr, c’est certain. Talon, le réformiste ne reculera pas. Malgré les jérémiades, il garde le cap et consacre sa gouvernance à fermer toutes les vannes d’un système favorable à la corruption. Encore et encore, il réforme. Cette fois-ci, les secteurs attaqués, au conclave des ministres, sont essentiellement ceux de la culture et du sport. Déjà, notons que dans l’escarcelle du Nouveau départ, il y a l’Agence nationale des manifestations officielles et des événements culturels et sportifs. Ensuite, sur les cendres du Fonds d’aide à la culture (Fac), surgit le Fonds des arts et de la culture.
Réformes majeures, pertinentes et structurelles. Je n’en doute pas. Mais, contrairement à moi, il y en a qui, certainement, n’y croient pas du tout et s’interrogent sur ces nouvelles trouvailles ‘‘rupturiennes’’. C’est de leur droit. Toutefois, n’oublions pas, qu’avant qu’on en arrive là, l’approche managériale de ces différentes filières laissait à désirer. Entre gabegie, clientélisme et corruption, les expériences Fonds d’aide à la culture et Conamo étaient méprisables.
D’abord, c’est un secret de polichinelle que les maigres ressources mises à la disposition du Fac étaient dilapidées. Et si les plus méritants n’en bénéficiaient presque pas, elles allaient aux plaisantins, aux coquins et aux copines.
Finalement, au bilan du Fac, à part quelques actions d’éclat, rien à mettre à son actif en termes de promotion d’artistes ayant porté haut l’étendard du Bénin au plan international. Et comme le rayonnement culturel souhaité est devenu une chimère, le gouvernement a fini par taper du poing sur la table. Avant le dernier conseil des ministres, la gestion efficace et efficiente des ressources au profit de la culture avait conduit sur la piste des fonds de bonification. Plus exactement, le gouvernement s’est porté garant des projets artistiques bancables et s’est dit prêt à payer les intérêts.
En définitive, avec le Fonds des arts et de la culture, l’argent du contribuable n’ira plus dans les poches suspectes, et seuls le professionnalisme et le mérite auront droit de cité. Aussi, au niveau du Conseil d’administration qui est passé de 15 à 7 membres, il faut apprécier à sa juste valeur, l’effort de réduction des dépenses. Et même s’il restera toujours le paradoxe de la loi portant charte culturelle en République du Bénin, on aura compris que sous la Rupture, on ne badine pas avec les ressources de l’Etat.
En ce qui concerne le mobile qui sous-tend la création de l’Agence, n’allons pas chercher loin. Peut-être qu’enfin, les recettes des matchs des Ecureuils auront un visage et que les manifestations officielles et culturelles ne nous coûteront plus les yeux de la tête. De toute façon, plus rien ne sera comme avant. Et s’il est de la responsabilité de l’Etat de promouvoir la culture et le sport, il n’empêche qu’autour des financements ou des recettes, il doit y avoir l’équité et la transparence. En plus, dans la dynamique des réformes, l’Etat providentiel, c’est fini. Définitivement terminé. Maintenant, après les sportifs et les culturels, à qui le tour ?

15-02-2018, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
L’axiome est sans équivoque. Qui veut rouler à moto, doit avoir sa plaque d’immatriculation. Défaut longtemps toléré au Bénin, mais défaut bientôt (...) Lire  

En vérité : Transport en commun : le grand (...)
15-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réplique de l’opposition
5-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le pressant appel de l’Eglise
31-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’eau qui sauve les Collines !
31-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Fmi-Bénin, logique intacte !
30-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le couple bénino-nigérian
25-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Enfin, que ça démarre !
25-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Formalités express au Pcj !
24-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1500

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)