Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : De l’ordre dans l’Ordre !

Trafic interrompu, jugement, et désormais, place au ménage. Devant les faits graves de commerce de faux médicaments, de supercherie, d’une pagaille monstre et de la complaisance dans le secteur pharmaceutique, l’Etat devrait prendre ses responsabilités. Aussitôt le tribunal de première instance de Cotonou a livré son verdict et établi la culpabilité des grossistes, qu’il l’a fait. Et de fort belle manière, le gouvernement a tapé du poing sur la table.
Primo, suspension pour une durée de six mois des activités de l’Ordre des pharmaciens du Bénin. Secundo, des réformes sont envisagées pour éviter qu’à la longue, toutes nos officines ne se transforment en des ‘‘Adjégounlè modernes’’. A l’arrivée, au vu de l’état des lieux du secteur pharmaceutique et de la triste réalité d’un laxisme ambiant, l’assainissement s’avérait impérieux avant de repartir sur de nouvelles bases.
Mais déjà, le conseil des ministres a décidé non seulement de retirer l’autorisation de vente accordée au laboratoire New Cesamex mais aussi de faire procéder au retrait de ses produits du marché. C’est dire que garant de la santé des populations et face à la menace qui plane sur leur vie et aux préjudices qui leur sont déjà causés, l’Etat devrait parer au plus pressé. Seulement, pour l’avenir, il n’a plus droit à l’erreur. Et pour ça, il se donne le temps de la réflexion.
Apparemment, il en faut plus qu’adhérer à la convention Médicrime et voter des lois inopérantes. La thérapie pour définitivement dissuader les criminels en blouse blanche ne peut qu’être directe et plus pratique. D’ailleurs, précaution oblige, dans les plus brefs délais, les ministres de la santé et de la justice sont instruits à l’effet de soumettre au conseil, les projets de textes sur la réforme des cadres institutionnel, législatif et règlementaire du secteur des pharmacies.
En clair, délégataire du pouvoir de l’Etat de contrôler la qualité des produits et de veiller à la régularité du circuit de distribution, l’Ordre des pharmaciens, par exemple, est contraint de faire sa mue. Très bientôt, après une hibernation technique, elle sera dotée d’un statut adéquat et de nouveaux règlements d’application. Par ailleurs et toujours pour avoir des garde-fous plus solides, une Commission de surveillance et de contrôle de la distribution des produits verra le jour.
Tout ceci est bien beau. Mais encore faudra-t-il l’Union sacrée pour un secteur sain et des médicaments qui ne souffrent d’aucune contestation. Aussi, espérons que le juridisme ne freine l’élan du gouvernement et n’en arrive à tuer les réformes. Notons déjà que pour les bonnes pratiques pharmaceutiques, dans leur mission de santé publique, l’intersyndicale des pharmacies est disposée à accompagner le gouvernement. Il ne reste alors que les idées novatrices jaillissent et qu’au Bénin, la pègre n’ait plus droit de cité. Enfin, tant que la vie des populations sera en danger, aucune fermeté ne sera de trop. De l’ordre dans un désordre, c’est la moindre des choses. Et pour ça, l’heure a sonné !

15-03-2018, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Les paradigmes de l’espérance !
22-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
L’Afrique, un continent pauvre mais, grâce à ses atouts, un continent d’avenir. Ça, le Pape François en est convaincu. Et, au tréfonds de son cœur, (...) Lire  

Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la (...)
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
Kakpo Florent, Ahouandjinou Séraphin, Montcho (...)
17-05-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Corrompus sur le qui-vive !
16-05-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la femme
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Corrompus sur le qui-vive !
16-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : 4 en liste, 3 sur la piste !
15-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le péril du vieux pont
15-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dialogue et accord durable !
14-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Vers un nouveau pacte social
14-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chantier pour Hercule !
9-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’Unamab avait tout faux !
7-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Les coupables à la barre
7-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un signal fort !
3-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le report de trop
3-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Transhumance à problèmes
2-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Les attentes du Ravip
2-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Année sauvée mais…
30-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Année sauvée mais…
30-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Bail sans pagaille !
26-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’agro industrie en hibernation
26-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Jeunesse, grande inquiétude !
25-04-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1320

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)