Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : De l’ordre dans l’Ordre !

Trafic interrompu, jugement, et désormais, place au ménage. Devant les faits graves de commerce de faux médicaments, de supercherie, d’une pagaille monstre et de la complaisance dans le secteur pharmaceutique, l’Etat devrait prendre ses responsabilités. Aussitôt le tribunal de première instance de Cotonou a livré son verdict et établi la culpabilité des grossistes, qu’il l’a fait. Et de fort belle manière, le gouvernement a tapé du poing sur la table.
Primo, suspension pour une durée de six mois des activités de l’Ordre des pharmaciens du Bénin. Secundo, des réformes sont envisagées pour éviter qu’à la longue, toutes nos officines ne se transforment en des ‘‘Adjégounlè modernes’’. A l’arrivée, au vu de l’état des lieux du secteur pharmaceutique et de la triste réalité d’un laxisme ambiant, l’assainissement s’avérait impérieux avant de repartir sur de nouvelles bases.
Mais déjà, le conseil des ministres a décidé non seulement de retirer l’autorisation de vente accordée au laboratoire New Cesamex mais aussi de faire procéder au retrait de ses produits du marché. C’est dire que garant de la santé des populations et face à la menace qui plane sur leur vie et aux préjudices qui leur sont déjà causés, l’Etat devrait parer au plus pressé. Seulement, pour l’avenir, il n’a plus droit à l’erreur. Et pour ça, il se donne le temps de la réflexion.
Apparemment, il en faut plus qu’adhérer à la convention Médicrime et voter des lois inopérantes. La thérapie pour définitivement dissuader les criminels en blouse blanche ne peut qu’être directe et plus pratique. D’ailleurs, précaution oblige, dans les plus brefs délais, les ministres de la santé et de la justice sont instruits à l’effet de soumettre au conseil, les projets de textes sur la réforme des cadres institutionnel, législatif et règlementaire du secteur des pharmacies.
En clair, délégataire du pouvoir de l’Etat de contrôler la qualité des produits et de veiller à la régularité du circuit de distribution, l’Ordre des pharmaciens, par exemple, est contraint de faire sa mue. Très bientôt, après une hibernation technique, elle sera dotée d’un statut adéquat et de nouveaux règlements d’application. Par ailleurs et toujours pour avoir des garde-fous plus solides, une Commission de surveillance et de contrôle de la distribution des produits verra le jour.
Tout ceci est bien beau. Mais encore faudra-t-il l’Union sacrée pour un secteur sain et des médicaments qui ne souffrent d’aucune contestation. Aussi, espérons que le juridisme ne freine l’élan du gouvernement et n’en arrive à tuer les réformes. Notons déjà que pour les bonnes pratiques pharmaceutiques, dans leur mission de santé publique, l’intersyndicale des pharmacies est disposée à accompagner le gouvernement. Il ne reste alors que les idées novatrices jaillissent et qu’au Bénin, la pègre n’ait plus droit de cité. Enfin, tant que la vie des populations sera en danger, aucune fermeté ne sera de trop. De l’ordre dans un désordre, c’est la moindre des choses. Et pour ça, l’heure a sonné !

15-03-2018, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Quelle échéance pour la Cité ministérielle ?
23-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
C’est la saison du lancement des grands travaux. Après deux ans et demi d’exercice du pouvoir, Patrice Talon est plus que jamais déterminé à marquer (...) Lire  

En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag (...)
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Lumière sur les lois de règlement
18-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La saison des congrès !
15-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Intrigue destin de Koutonou
11-10-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : La route des pêches au ralenti
11-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le combat contre la faim
10-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Lépi actualisée à consulter !
9-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Enfin, l’énergie solaire !
5-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Yayi sort le grand jeu
3-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Cyclique intoxication !
3-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Regards sur la 7ème législature
1er-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
28-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérit : L’alibi Fitness !
28-09-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
27-09-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1470

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)