Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Idéologie à la béninoise !

Le renouveau démocratique n’y a pu rien changer. Au Bénin, les élections passent, les idéologies trépassent. Les nombreuses formations politiques consacrées par le multipartisme intégral ont vidé l’idéologie telle qu’elle se conçoit sous d’autres cieux. Sinon aujourd’hui, où se trouvent encore au pays de Boni Yayi, les inconditionnels du socialisme, du marxisme-léninisme, du nationalisme, du libéralisme, les verts… ? Où se cachent ces irréductibles adeptes de ces systèmes d’idées générales constituant un corps de doctrine philosophique et politique à la base d’un comportement individuel ou collectif ? Il n’y en presque plus. Même les quelques rares partis qui résistaient aux idéologies à la béninoise ont fini par être phagocytés et obligés de se résoudre à des mariages incestueux pour exister.
Et, à force de s’agglutiner autour de la même doctrine, celle de l’idéologie politicienne, les partis politiques et les candidats aux différentes élections ont fini tous par se ressembler. En somme, des frères siamois puisant leur inspiration et le choix de leurs idéaux du contexte de l’heure. La réalité idéologique béninoise oblige donc à ne point être catégorique sur l’issue d’une élection mais plutôt à composer avec le réalisme. Ainsi, pour la présidentielle de 2016, ce réalisme ou pour être plus précis, l’idéologie politicienne et à la béninoise sera fiévreusement servie pour appâter les électeurs. D’abord, dans le long cours de ce fleuve idéologique, les attraits dans les domaines politique, social, économique et religieux se résument aux valeurs éthiques et morales, au féminisme, à l’unité nationale, la paix et surtout aux intérêts. Ensuite, puisque les penseurs de l’organisation de la société comme Karl Marx, Lénine, Keynes sont, au Bénin, morts de leur plus belle mort, le second capital décisif pour avoir les faveurs des électeurs est le statut du candidat. Au gré des contextes, la faveur populaire se déterminera pour X ou Y. L’aura des économistes gestionnaires et des technocrates a ainsi coïncidé avec le déclin des acteurs politiques.
Maintenant, et il est presque certain qu’il en sera ainsi jusqu’en avril 2016, l’idéal idéologique n’a d’autre nom que le zèle autour des oiseaux rares qui se trouvent être des leaders d’entreprise. Dans le starting-block, ils se bousculent. Seulement, au Bénin en 2016, la hiérarchie entre les hommes d’affaires et leurs adversaires politiques ne se bâtira pas sur le dos des idées développées par d’éphémères penseurs. Peu importe qu’ils soient d’obédience socialiste, capitaliste, communiste, l’électeur n’en aura que foutre. Il jugera suivant le contexte qui se présente à lui.
Mais la fortune, le charisme confectionneront au futur locataire de la Marina, le costume du profil idéal pour faire le job. Et si, entre-temps, certains candidats en viennent à brandir de pseudo projets de société, c’est juste pour combler un vide idéologique. Car, dans une démocratie qui se respecte, ce sont des courants qui vont en compétition et non des hommes ou des attraits qu’ils miroitent. Mais, nous sommes au Bénin où pour faire la politique, il faut tout simplement se réveiller de bonne heure.
.

13-10-2015, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)