Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : L’appel au social entendu !

Finies les conjectures. Le verdict des tractations dans l’optique de la formation du gouvernement II de Talon est tombé. Spécifiquement, il est à retenir qu’il y a neuf entrées et sept sorties. Et donc, de 21 ministres, l’équipe gouvernementale est passée à 23 membres avec cette fois-ci, et de façon inédite, un deuxième décret de nomination. Et pour un remaniement tant attendu, depuis vendredi, les décryptages fusent.
D’abord et première remarque, la charpente de la nouvelle équipe laisse entrevoir un virage plus prononcé vers le social. D’ailleurs, il ne pouvait en être autrement. Car, en 18 mois de gouvernance, le talon d’Achille du régime en place, c’est indéniablement sa gestion du volet social. Désormais, les intentions pour corriger le tir sont affichées. Et dans ce deuxième gouvernement de l’ère Talon, un ministère est entièrement consacré aux affaires sociales et à la microfinance. De même que le chef de l’Etat a mis un accent particulier sur la fourniture de l’eau aux populations avec la clarification ‘‘Ministère des mines et de l’eau’’.
Toujours, pour mieux relever le défi du social, le chantre du Nouveau départ n’a pas oublié de remettre au goût du jour, le ministère des petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi. En définitive et quoi qu’on dise, Talon apporte une réponse au cri de cœur des populations. C’est dire qu’au vu des innovations apportées à l’ancienne charpente gouvernementale, les critiques n’ont pas été inutiles. Tirant donc leçons des enjeux de l’heure, le chef du gouvernement a décidé de rétrécir les prérogatives de certains ministères et d’en créer d’autres, à caractère social, pour des tâches plus pointues.
Maintenant, c’est au vu des résultats qu’on jugera de la pertinence des choix du seul maître à bord de l’équipage Bénin. Mais, tant que le panier de la ménagère sera toujours aussi maigre et que la précarité de l’emploi ou des facilités pour entreprendre continueront à être des angoisses permanentes, j’imagine que tous, on en arrivera à la conclusion que malgré les virages pour plus de social, rien n’y fit.
Tout compte fait, avant d’évaluer ou d’accabler, il faut un laps de temps et des preuves. Alors, avec ces nouvelles options dans l’équipe gouvernementale et les intentions sociales nettement affichées par le président Patrice Talon, nous sommes obligés avec lui, d’être optimistes. Cronin dans ‘‘Les clés du royaume’’ a bien dit que « l’enfer, c’est d’avoir perdu espoir ». Bien vrai que 18 mois à espérer un mieux-être pour tous sont passés. Mais, il reste encore trois ans. Pour beaucoup de Béninois et face aux nombreux défis, ce n’est certainement pas assez. Sauf qu’à ceux-là, l’écrivain Apollinaire Zodékon se chargera de rappeler que « le temps est un grand maître qui arrange bien les choses ».
Et véritablement, on a beau critiquer l’apôtre des ‘‘ceintures à serrer’’, si enfin, il met le cap sur le social et qu’à la fin de son mandat, l’unanimité est faite autour de son bilan, ce sera avec plaisir que ses compatriotes le porteront en triomphe. Et là, ce sera tant pis pour ceux qui croient, dur comme fer, que le social n’est pas pour Talon, une gageure !

30-10-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Il est sorti des quatre murs du palais de la République. Contrairement à ses habitudes, le chef de l’Etat a effectué une descente sur le terrain. (...) Lire  

Editorial : Appui diplomatique pour Pag (...)
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Lumière sur les lois de règlement
18-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Standing ovation pour le Onze (...)
17-10-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La saison des congrès !
15-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Intrigue destin de Koutonou
11-10-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : La route des pêches au ralenti
11-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le combat contre la faim
10-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Lépi actualisée à consulter !
9-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Enfin, l’énergie solaire !
5-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Yayi sort le grand jeu
3-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Cyclique intoxication !
3-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Regards sur la 7ème législature
1er-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
28-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérit : L’alibi Fitness !
28-09-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
27-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vendre le Bénin aux Béninois
27-09-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1470

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)