Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : La belle politiquement cocufiée !

Où sont-ils passés avec les plus belles tuniques ? Presque tous invisibles à la grande tribune de Savalou ce mardi, que leur est-il arrivé ? A ma connaissance, rien de sérieux au point d’oublier l’importantissisme destination du 15 août, ou que le rendez-vous de la cité des Soha soit brusquement reléguée au second rang des priorités. Savalou, la belle devra une fois encore l’apprendre à ses dépens. Quand il y a une élection surtout présidentielle en vue, elle est très courtisée. Les prétendants défilent, jouent les charmeurs et étalent tous leurs atouts. Mais, dès que la fièvre électorale passe, les courtisans se font désirer.
Sinon, amusons-nous à faire le point des présidentiables ou de leurs représentants présents à Savalou les années précédant les grandes élections et qui, cette fois-ci, ont manqué à l’appel. Cherchons à savoir combien sont-ils à envoyer un soutien financier conséquent pour l’organisation des festivités ? A part Pik, il faut longuement chercher avant d’en trouver un seul. Mais, rassurez-vous, l’année prochaine et plus encore en 2020, ils seront de retour. Bien au nombre et bien en vue. En tout cas, Pik peut se tenir tranquille. Au moment opportun, il devra redoubler d’ardeur pour ne pas se faire ravir la vedette par d’autres acteurs politiques.
Ainsi va la fête de l’igname à Savalou, la belle souvent abusée. Un 15 août politiquement aux deux visages. Un événement culturel et touristique où désormais, il faut s’employer pour trouver les politiciens opportunistes. Et, ce n’est pas que Savalou, la belle, que nos personnalités politiques cocufient. Nikki pour la Gaani, Grand-Popo pour le Nonvitcha et pour bien d’autres manifestations culturelles, on peut le dire, ne sont, pour la plupart des personnalités, en dehors des ressortissants de la localité, que des tribunes politiques.
D’ailleurs, la ministre Odile Attanasso, membre du gouvernement n’a-t-elle pas saisi l’opportunité de la fête de l’igname pour faire son show politique à Savolou autour du Pag ? Et comme dans un très proche avenir, il n’y a pas un enjeu électoral de taille, Lionel Zinsou a-t-il été vu sur son trente et un pour nous éblouir de ses plus belles tenues locales ? Peut-être que de présidentiables en puissance, il y en avait. Mais, s’ils ne sont qu’à l’étape d’intention, on attend de voir. Surtout, n’en doutons pas. En 2018 et plus en 2020, on saura qui est qui.
Malheureusement, ainsi en est-il au Bénin des présences à la commémoration de nos fêtes culturelles. Juste bon à y aller que quand les intérêts personnels sont en jeu. Après, elles passent au second rang. Et même, complètement oubliées. Pourtant, si nos évènements culturels doivent avoir une visibilité à la taille de nos ambitions, il n’en dépendra d’abord que de nous-mêmes. Mais avec les micmacs politiques aux festivités culturelles, autant nous gaver de nos tubercules d’ignames et laisser chacun devant sa conscience. Dans la vie, il y a ceux qui pensent que paraître est tout, être n’est rien. Tant pis pour eux ! Trop tard sera-t-il quand ils sauront que le seul moyen d’arriver à la gloire est d’être tel que l’on veut paraître !

16-08-2017, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
L’axiome est sans équivoque. Qui veut rouler à moto, doit avoir sa plaque d’immatriculation. Défaut longtemps toléré au Bénin, mais défaut bientôt (...) Lire  

En vérité : Transport en commun : le grand (...)
15-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réplique de l’opposition
5-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le pressant appel de l’Eglise
31-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’eau qui sauve les Collines !
31-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Fmi-Bénin, logique intacte !
30-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le couple bénino-nigérian
25-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Enfin, que ça démarre !
25-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Formalités express au Pcj !
24-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1500

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)