Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : La menace Ollé-Nicole !

Décidément. Il faut désespérer de notre football et de ses dirigeants. En pleine figure, et c’est devenu une sale habitude, l’ex entraineur des Ecureuils Didier Ollé-Nicole nous renvoie leur amateurisme, leur incompétence et la preuve de leur mauvaise foi. Sinon, comment comprendre qu’abusivement, ils limogent un coach national, se font épingler en 2016 par la Commission du statut du joueur de la FIFA, soient sommés de payer 138 millions de nos Francs comme dommages et intérêts et ne se donnent pas la peine, malgré moult rappels, de régler la note ?
Déjà, un contrat reste un contrat. Il ne se rompt pas de façon unilatérale. Mais, nos chers professionnels dirigeants du football veulent jouer dans la cour des grands sans maîtriser les subtilités du haut niveau. Récidivistes, ils n’ont rien retenu comme leçon du dossier tout aussi similaire avec l’ex entraîneur ghanéen Cecil Jones Attuquayefio. Jusqu’aujourd’hui, le patriote Wabi Gomez continuerait de réclamer des arriérés de salaire. A l’issue de la Can 2010, c’est Michel Dussuyer, alors que son contrat était encore en cours, qui a fait les frais de la fameuse décision de dissolution de l’équipe nationale. L’année d’après, la bombe Jean-Marc Nobilo a été désamorcée, parce qu’à l’époque, le président de la ligue professionnelle a réglé de sa propre poche.
Les exemples d’une désinvolture qui ne dit pas son nom sont légion. Par ici, être sélectionneur, ce n’est pas la joie. Ballottés entre l’utilisateur et l’employeur que sont respectivement la fédération et le ministère des sports, les techniciens recrutés à grands frais ne savent généralement pas où donner de la tête. La preuve, conjointement embarqués pour une aventure ambiguë par le duo Fbf-Etat, Ollé-Nicole se serait fait virer par la seule volonté du ministre des sports, Safiou Affo.
A présent, dans un délai de trente jours, sous peine d’être exclu de la course à la Can 2019, la Fbf et le ministère des sports, puisque l’Etat est une continuité, doivent s’entendre pour mettre fin à une humiliation qui n’a fait que trop durer. Ce qui est presque sûr, à cause de quelques agités, le Bénin est condamné à jeter par la fenêtre, une rondelette somme de 138 millions. J’avoue qu’ils méritent un bon lynchage. Très sérieusement, ce ne serait pas une mauvaise idée qu’une loi soit votée pour faire payer sur leurs fonds propres, les auteurs de ce genre d’acte.
Mais dès lors, pour éviter à l’avenir de se faire taper à nouveau sur les doigts, il faut situer les responsabilités et prendre de fermes résolutions. De mon point de vue, si tant est qu’il y a un utilisateur bien reconnu des sélectionneurs, aucunement, le ministère des sports, même si c’est lui l’employeur, ne peut les révoquer sans au préalable, un avis motivé de la fédération. D’ailleurs, dans un pays pauvre et où les sponsors manquent à l’appel des compétitions sportives, il faut faire la politique de ses moyens. Sinon, c’est bien beau d’avoir de grands noms comme entraîneurs. Mais, c’est encore mieux de les utiliser à bon escient et de respecter ses engagements. C’est une question de bon sens !

9-08-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
L’axiome est sans équivoque. Qui veut rouler à moto, doit avoir sa plaque d’immatriculation. Défaut longtemps toléré au Bénin, mais défaut bientôt (...) Lire  

En vérité : Transport en commun : le grand (...)
15-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réplique de l’opposition
5-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le pressant appel de l’Eglise
31-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’eau qui sauve les Collines !
31-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Fmi-Bénin, logique intacte !
30-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le couple bénino-nigérian
25-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Enfin, que ça démarre !
25-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Formalités express au Pcj !
24-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1500

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)