Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Laborieux Ecureuils !

La force, le courage et la détermination sont en eux.
Sur le rectangle vert du stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou de Kouhounou, Stéphane Sessègnon et ses coéquipiers ont fait honneur aux couleurs nationales.
Avec les atouts qu’ils possèdent, ils ont produit du jeu et régalé un public béninois privé, depuis des lustres, de sensations fortes.
Mais, devant de valeureux Gambiens venus à Cotonou limiter les dégâts, trouver la faille dans leur défense regroupée et avec un gardien en état de grâce a été compliqué.
Les Scorpions ont tout simplement mis les nerfs du public massivement sorti soutenir son onze national à rude épreuve.
Pour arracher le gain de la partie, si la vitesse d’exécution pour déstabiliser l’adversaire a manqué, les poulains d’Omar Tchomogo ont dû néanmoins, beaucoup courir et véritablement mouiller le maillot.
1 but à 0 devant la Gambie pour ouvrir la campagne des éliminatoires de la Can Cameroun 2019.
Pour ceux qui n’ont pas suivi l’opposition face à un adversaire, jugé a priori plus faible, le score peut paraître étriqué.
Mais, ces trois précieux points, au vu de la physionomie du match, sont bons à prendre.
Car, véritablement en place surtout en première période, les Scorpions de la Gambie n’ont pas fait le déplacement de Cotonou pour vendre des arachides.
Ils ont démontré qu’en Afrique, il n’y a plus de petite équipe.
Avant cette frappe contrée du capitaine Stéphane Sessègnon et ce but décisif de la 52ème minute,
des piqûres venimeuses de Modou Barrow et de ses copains pour neutraliser des Ecureuils, par moments fébriles, ont été fort redoutées.
Heureusement, au coup de sifflet final, au mental, le Bénin s’en sort à bon compte d’un match piège.
Toutefois, il ne faut pas occulter que du fil à retordre, les Gambiens sereins et tactiquement au point en ont donné aux Béninois sur leurs installations.
Alors, avant d’aller affronter en mars 2018, à Lomé les Eperviers du Togo et de défier en juin prochain à Kouhounou, les Fennecs d’Algérie, favoris du groupe D, les Ecureuils doivent tirer leçons du match de ce dimanche et mettre tout en œuvre pour consolider cette victorieuse entame face à la Gambie.
Bien évidemment, une équipe nationale forte passe d’abord et avant tout, par un championnat de qualité dans toutes les catégories et une Direction technique nationale.
Et donc, arrêter avec cette spirale d’épisodiques et d’éphémères sourires donnés aux supporteurs des Ecureuils suppose que les dirigeants béninois jettent les bases de la renaissance de notre football et les concrétisent.
Sinon, les mêmes qui ont applaudi hier l’équipe nationale seront obligés de la vouer aux gémonies et, par défaut, se tourner vers le football plasma et leurs idoles d’autres cieux.
Quel amoureux du cuir rond ne rêve pas d’un Messi ou d’un Ronaldo béninois ? Au rendez-vous du démarrage du prochain championnat de football, de sa régularité et d’autres victoires plus éclatantes des Ecureuils veulent-ils être conviés.
Et pour ça, tous les acteurs autour du foot béninois doivent être soudés comme jamais et travailler dans l’intérêt de la jeunesse.
Ailleurs, le foot est une clé pour sortir des talents de la précarité.
Au Bénin, c’est possible.
Mais, ne l’oublions pas, il faut y croire et viser haut.

12-06-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En toute sincérité : La dot est tout !
19-01-2018, Naguib ALAGBE
Et si on partageait nos expériences ? La conviction récente du chroniqueur là-dessus, est que jamais et au grand jamais, la dot ne devrait (...) Lire  

En vérité : Portable perturbateur !
18-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’axe de la mort
18-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’utile réforme intellectuelle (...)
17-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Des mots pour guérir des maux
17-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Syndicalisme à l’œuvre !
16-01-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En toute sincérité : La dot est tout !
19-01-2018, Naguib ALAGBE
En vérité : Portable perturbateur !
18-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’axe de la mort
18-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Des mots pour guérir des maux
17-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Syndicalisme à l’œuvre !
16-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le parent pauvre du parlement
16-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : En attendant la Cour !
15-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Houngbédji et la polémique
15-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Exit le Cfa en 2020
20-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Dialogue social en panne
19-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La lanterne rouge diplomatique
18-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Parole en l’air !
15-12-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Diplomatie en ébullition !
13-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mérite à la Rupture !
11-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil diplomatique
7-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le budget selon l’opposition
6-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un cadeau suspect
5-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La bombe à retardement
29-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’appel de Léhady Soglo
28-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Viol en crescendo !
27-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Repenser les fêtes identitaires
27-11-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1200

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)