Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Le combat contre la faim

Ces chiffres font froid dans le dos. « 10% des ménages sont encore en insécurité alimentaire en 2017, soit plus d’un million de personnes. 40% des ménages courent un risque d’insécurité alimentaire et seulement un ménage sur deux est en sécurité alimentaire. Les zones du pays les plus affectées sont les départements de l’Atacora, des Collines, du Zou et du Couffo. Certaines communes comme Natitingou, Glazoué et Djidja sont très touchées. Mais c’est dans la commune de Boukombé que la situation est inquiétante avec 40% des ménages sous la menace de l’insécurité alimentaire ». Ce diagnostic sans appel a été fait par des experts rompus à la tâche. Sous la direction du Professeur Mathurin Coffi Nago, universitaire de renom, par ailleurs, ancien ministre, ex-président de l’Assemblée nationale et député en fonction, des spécialistes de divers horizons ont produit le rapport final de l’examen stratégique national « Faim Zéro » au Bénin.
Avec le précieux appui du Programme alimentaire mondial (Pam), six mois durant, les compétences mises à contribution sur l’instigation du gouvernement ont produit leur rapport. Le diagnostic ainsi posé, on en sait davantage sur la situation alimentaire, les insuffisances au niveau des piliers de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et au niveau du cadre de mise en œuvre des interventions. C’est sur cette base que des opportunités et une feuille de route ont été proposées pour le renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, afin d’atteindre l’objectif « Faim Zéro ». Les 11 axes stratégiques identifiés permettent d’accélérer la marche vers l’Objectif de développement durable (ODD) n°2 énuméré ainsi qu’il suit : « Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable » à l’horizon 2030. Désormais, en matière de lutte contre la pauvreté, les décideurs n’ont plus droit à l’erreur.
En recevant ce rapport le jeudi dernier, Patrice Talon a pleinement compris l’enjeu. « Je note avec satisfaction que le rapport a procédé à un inventaire satisfaisant des différents types de réponses coordonnées que les autorités béninoises s’efforcent d’apporter aux problèmes identifiés, avec le concours technique et financier des partenaires au développement », dira le chef de l’Etat. Dans la même veine, il a pris « acte des suggestions qui y sont faites dans le but d’accélérer l’atteinte des résultats visés, ainsi que des actions prioritaires proposées spécifiquement à l’intention des couches socio-professionnelles défavorisées ». Maintenant que le travail préliminaire qui prend en compte la situation réelle de la faim au Bénin a été effectué, les populations, notamment celles qui sont dans l’expectative de l’amélioration de leur situation précaire, attendent que des solutions soient apportées à leurs maux. Le premier besoin fondamental de l’homme est la nourriture.
Si des dizaines de milliers de ménages sont dans l’incapacité de s’offrir des repas quotidiens, le rêve de la sécurité et de l’autosuffisance alimentaire est loin de se concrétiser. La pauvreté étant teigneuse, il faut des actions hardies, coordonnées et pertinentes pour faire reculer progressivement le règne de la précarité. Cette œuvre ne peut être accomplie du jour au lendemain. C’est un travail de longue haleine qui nécessite une attention et un engagement de tous les instants. En recevant ce précieux rapport qui touche aux voies et moyens à emprunter pour la satisfaction d’un droit fondamental, Patrice Talon doit agir. Ici et maintenant ! Le cadre est tracé. Les résultats envisagés sont connus. Il ne reste que l’action. L’horizon 2030 paraît à la fois si proche et si loin. On ne peut tolérer que des êtres humains soient confrontés à la faim avec autant d’acuité. Patrice Talon et son équipe devront se surpasser pour produire de bons résultats. Sur ce chantier, ils sont vivement attendus.

10-10-2018, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Lumière sur les lois de règlement
18-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
On n’en parle pas souvent. Mais il s’agit d’un indicateur de bonne gouvernance et de transparence financière. La plupart du temps, les esprits se (...) Lire  

Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Standing ovation pour le Onze (...)
17-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La saison des congrès !
15-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Intrigue destin de Koutonou
11-10-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : La route des pêches au ralenti
11-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le combat contre la faim
10-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Lépi actualisée à consulter !
9-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Enfin, l’énergie solaire !
5-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Yayi sort le grand jeu
3-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Cyclique intoxication !
3-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Regards sur la 7ème législature
1er-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
28-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérit : L’alibi Fitness !
28-09-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
27-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vendre le Bénin aux Béninois
27-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Pme à l’honneur
26-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La rançon de l’alcoolisme !
26-09-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1470

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)