Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Le coup de l’Arcep !

Un sérieux dilemme ! Mine de rien, dans le dossier Arcep, le gouvernement Talon pris entre les filets de la Cour constitutionnelle, en est, encore une fois, confronté. La décision, du conseil des ministres du 27 juillet 2016, objet du relevé des décisions administratives du 28 juillet et confirmée par le décret N°2016-631 du 12 Octobre 2016, de décharger les membres de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste est contraire à la Constitution. Bien qu’étant motivée par des vices de procédures et des irrégularités notées dans le rapport de la mission d’audit commanditée par le Bureau d’Analyse et d’Investigation de la Présidence de la République, la sentence du gouvernement a été jugée illégale.
Dans sa décision Dcc 17-023 du 02 Février 2017, les sept sages ont plutôt condamné le gouvernement de n’avoir pas permis aux conseillers relevés, d’exercer leur droit à la défense. Donnant raison aux requérants, la Cour constitutionnelle envoie le gouvernement et les conseillers juridiques du chef de l’Etat à leurs chères études. Sauf qu’avant, entre la légalité qui voudrait que les décisions de la Cour soient respectées et la prime à la compétence à l’Arcep, le président Patrice Talon, pour s’en sortir, sans anicroche, doit trouver la bonne formule. Opterait-il pour la sourde oreille, à la réparation du droit des conseillers vidés, à une reprise de la procédure ou tout simplement, à un rétropédalage ?
A la vérité, de l’ordre et des hommes rompus à la tâche à l’Arcep, il en faut. Ceux installés, à la suite de la décision du Conseil des Ministres du 27 juillet, étaient visiblement, au vu de leurs profils, les mieux placés, au plan national qu’international, pour écrire les plus belles pages de la régulation des communications électroniques et de la poste au Bénin. Mais, la Cour a parlé. Dans l’embarras, sont à présent, les neuf conseillers du ‘‘Nouveau départ’’ à l’Arcep sélectionnés par les soins d’un cabinet réputé de la place et ses conseillers juridiques sensés éviter ce genre de méprise.
Et, quand on sait, combien, au nombre des secteurs clés du Programme d’Actions du Gouvernement, le numérique est important, il faut s’attendre, à ce que cette épine au pied de Talon, soit vite enlevée. D’une manière ou d’une autre, il est à parier que l’actuel locataire de la Marina mettra tout en œuvre pour qu’avec l’Arcep de son rêve, son ambition de faire du Bénin, la plateforme du numérique dans la sous-région soit réalité. Seulement, faudra-t-il pour le compétiteur-né, entre le camouflet de la Cour, les griefs des conseillers déchargés, marcher sur des œufs. Pas évident. Mais, impossible n’est pas Talon.

8-02-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : De Sinsin à da Cruz !
9-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changement de cap à l’Uac
9-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux pas d’Alassane Séidou
8-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le moratoire tant attendu
6-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les femmes encore à la traîne
31-10-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)