Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Le geste du cœur !

L’eau potable, bientôt, jaillira dans les Collines ! Allégresse à Bantè, Dassa-Zoumè, Glazoué, Ouessè, Savalou et Savè. L’annonce en vaut la peine. L’accord de prêt d’un montant de plus de 50 milliards pour le financement du projet de renforcement des systèmes d’alimentation en eau dans le département des Collines décroché par le Bénin auprès de la Chine mérite des vivats. C’est peut-être un peu tôt. Mais, tout de même déjà, devons-nous une fière chandelle au gouvernement Talon, en particulier à la diplomatie béninoise, pour ce geste du cœur qui restera dans les annales de l’histoire.
L’eau source de vie. Dans les Collines, denrée extrêmement rare et souci de tous les jours, à cause de la morphologie du sol. Très prochainement, à gogo et aussi limpide que possible, elle coulera des robinets pour étancher des soifs longtemps inassouvies. Ce déficit d’eau dans les zones aujourd’hui bénéficiaires de la solidarité nationale, des générations en ont souffert, et n’en pouvant plus d’attendre, s’en sont remis à la volonté divine. A défaut du mieux et pour tenir debout, au risque d’écourter leur espérance de vie, de l’eau de marigot et de ruissellement ont-elles été obligées, tout ce temps, de boire.
Evidemment, on peut ne pas manger des jours durant, mais une journée sans boire, j’imagine l’enfer que ça doit être. Alors, c’est peu dire que celui qui vous donne de l’eau, vous a tout donné. Gratitude donc des Collines et de tout le Bénin à la Chine pour ce prêt combien utile. Et reconnaissons au gouvernement Talon, qu’à son arc, il ajoute une nouvelle corde sociale. Toujours du social, sans discrimination. Tant mieux que de la même manière, tous les Béninois soient traités. Que l’ère où il fallait être de la bonne zone, celle où on récoltait le plein de voix aux élections et qui était l’indicateur de la prise en compte pour les projets de développement soit refermée.
D’ailleurs, politique politicienne et développement ne font pas bon ménage. Et, s’il en était toujours ainsi sous la rupture, les Collines devraient, malheureusement, tirer un trait rouge sur les 50 milliards d’accord de prêt qui leur redonnent le sourire. Seulement, autres temps, autres mœurs. Plus besoin de salamalecs et de courbettes pour que la République vous apporte ce qui vous revient de droit.
Mais, ce qui devrait surtout être changé, c’est la gestion hasardeuse par des Béninois, des ressources mises à notre disposition par les partenaires au développement. Chat échaudé craint l’eau froide. Cette fois-ci, jusqu’au bouclage du projet, la gestion des fonds devra, non seulement être optimale mais transparente comme l’eau de roche. Déjà que les populations des Collines, par la voix du maire Nicaise Fagnon, dressent des lauriers au chef de l’Etat, cela veut dire que l’enjeu du projet 50 milliards pour l’eau n’est plus à démontrer.
Maintenant, nul ne peut être heureux tout seul. Pleinement, les populations des Collines veulent savourer leur plaisir sans faire de jaloux. La belle histoire, elles veulent la partager avec les autres localités, tout en étant rassurées, qu’incessamment arrivera leur tour. Bien vrai qu’à l’impossible nul n’est tenu. Mais, comme les désormais heureux ‘‘Collinards’’, qu’elles croient dur comme fer à la bienveillance nationale et se disent : « Mieux vaut tard que jamais ! ».

26-07-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Vivres détournés et indignité !
7-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Je préfèrerais ne pas y croire. Mais, depuis quelques jours, l’information a dépassé l’étape de rumeur. Pour détournement de sacs de riz affectés aux (...) Lire  

Editorial : Le réveil diplomatique
7-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un réquisitoire signé Mahougnon (...)
6-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le budget selon l’opposition
6-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un cadeau suspect
5-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Les ennemis de la (...)
1er-12-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Le réveil diplomatique
7-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le budget selon l’opposition
6-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un cadeau suspect
5-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La bombe à retardement
29-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’appel de Léhady Soglo
28-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Viol en crescendo !
27-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Repenser les fêtes identitaires
27-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)