Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Le poids du lobby « société civile » !

Un second souffle. Au rythme des nominations de certains de ses meilleurs apôtres pour siéger au sein des institutions de la République et de l’imminent vide dans la veille citoyenne, la société civile en a besoin. Sans les fréquents coups de gueule des plus combatifs et prolixes d’entre eux, il faut carrément douter de sa force de proposition, de mobilisation et d’influence susceptible de faire évoluer les décisions politiques. Désignés par leurs pairs au vu de ce qu’ils ont mené comme combat et entérinés par le gouvernement pour siéger au sein du Conseil de régulation des marchés publics et de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption, Martin Assogba, Joël Atayi Guêdêgbé, Théodule Nouatchi, Fatoumatou Batoko Zossou, Jean Baptiste Elias passent dans l’antichambre. Mieux, ils perdent toute légitimité à continuer par parler au nom de la société civile.
Désormais, droit de réserve oblige, il faut même s’attendre au service minimum voire à un mutisme du lobby promu. A moins de vouloir faire de notre société civile, une société si vile et d’en garder par devers eux le titre foncier, les leaders d’opinion casés, s’ils sont conséquents avec eux-mêmes, n’ont plus d’autre choix que d’œuvrer pour l’alternance au sein de leurs organisations respectives. Sinon, voudront-ils apparaître comme ceux qui prônent une vertu qu’ils refusent de s’appliquer à eux-mêmes ?
D’où, le défi, après leur nomination, d’éviter à leurs Organisations non gouvernementales, l’étiquette d’associations unipersonnelles et surtout de lui faire garder le flambeau de la défense des causes communes. Et comme, nul n’est indispensable pour la sauvegarde des libertés fondamentales et de la bonne gouvernance, Martin Assogba et autres peuvent, sans crainte, passer la main et tranquillement s’en aller pour leur nouvelle mission. Pourvu que le dynamisme dont ils ont fait preuve ne fasse pas défaut à leurs successeurs. Avant eux, d’autres organisations de contre-pouvoir notamment les syndicalistes Todjinou et Lokossou ont permis l’enrichissante expérience de l’alternance.
Au Bénin, impossible n’est pas société civile ! A plusieurs reprises alors que les politiques étaient attentistes, elle s’est dressée comme un seul homme et redonner au peuple sa fierté. A l’heure où se profilent à l’horizon des combats plus excitants, elle n’a pas le droit de renoncer et de faire subir aux inconditionnels de la transparence, de la justice et de l’égalité, un infligeant état d’abandon. Sur la balance de la bonne gouvernance à l’ère du Nouveau départ, il faut désormais s’attendre à jauger une société civile new look ou à perdre nos illusions. Bientôt, chacun, on se fera nos religions.

1er-02-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)