Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Les termites du trésor public !

Mes oreilles n’en reviennent pas. Entre deux causeries, j’ai été convaincu que les termites du trésor public sont toujours tapis dans l’ombre et déterminés à ronger jusqu’au dernier billet des caisses de l’Etat. A travers des fraudes, des magouilles, des copinages et des tripatouillages, ils ont décidé de prendre en otage les procédures de passation des commandes publiques au sein des structures étatiques. J’ai ouï-dire que ces termites sont des chefs d’entreprises soumissionnaires aux marchés publics, qui trouvent le moyen de contourner en amont les règles d’exception. Rien ne leur est impossible si tant est qu’ils désirent gagner des marchés. Même l’article 68 de la loi N°2009-02 du 07 août 2009, portant code des marchés publics et des délégations de service en République du Bénin ne constitue pas pour eux un obstacle quand bien même ils ne sont pas à jour vis-à-vis du fisc.
Et pourtant, la loi a bien stipulé que ne peuvent postuler à la commande publique, sous peine d’irrecevabilité de leur soumission, les personnes physiques ou morales qui n’ont pas souscrit les déclarations prévues par les lois et règlements en vigueur ou n’ont pas acquitté les droits, taxes, impôts, cotisations, contributions, redevances ou prélèvement de quelque nature que ce soit ou encore qui sont en état de liquidation des biens ou de faillite personnelle. Aussi ingénieux et indélicats qu’ils sont, certains de ces chefs d’entreprises frappés par l’article 68 de la loi n°2009-02 du 07 août 2009 ont trouvé l’art de passer entre les mailles de la loi anti fraude grâce à des documents fiscaux falsifiés. D’autres par le biais d’une nouvelle entreprise, se reconstituent une virginité, soumissionnent au moins disant et s’assurent que tout se passe en leur faveur.
Certes, des mécanismes hardis sont opérationnels au niveau de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) et concourent, sous l’impulsion du Président Boni Yayi à la promotion de la bonne gouvernance. Mais, avec l’épopée des scandales, on comprend aisément que l’arsenal n’échappe pas à la ruse des contrevenants. Ceci, bien évidement avec la cruelle complicité des cadres voraces qui n’ont que faire de la misère ambiante et d’un contexte où le peuple aspire à une gestion saine des affaires publiques.
Pourtant, il faut que ça change et que l’équité soit la chose la mieux partagée ! Sinon, quel pays sommes-nous en train de construire avec des opérateurs économiques véreux qui restent devoir des centaines de millions au fisc et qui continuent de postuler pour des marchés auxquels ils n’ont pas droit ? Le mal est profond. Et il est tout simplement criminel et préjudiciable pour des cadres membres des commissions chargées des dépouillements des soumissions aux marchés publics de continuer à mordre à l’hameçon des entrepreneurs hors-la-loi. Alors, l’heure est à la veille citoyenne et à la quête de l’équité. Et ce n’est pas La Rochefoucauld qui pense que « Rien n’est aussi contagieux que l’exemple » qui dira le contraire. Des exemples et rien que des exemples positifs, le peuple en a vraiment besoin pour comprendre qu’au Bénin, il est possible de gouverner autrement.

20-10-2015, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : La Police républicaine arrive !
24-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un corps unique pour la sécurité publique. Une police républicaine contre la pègre. En janvier 2018, de l’étape de vision, elle passera à celle de (...) Lire  

Editorial : Le veto du parlement
24-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dantokpa bientôt à Adjagbo !
23-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le combat de l’internet
23-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisatio
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : La Police républicaine arrive !
24-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le veto du parlement
24-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dantokpa bientôt à Adjagbo !
23-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le combat de l’internet
23-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1140

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)