Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Loi contre plastique…Et après ?

Sonner le glas du règne des sachets en plastique non biodégradables et sauver l’environnement et de milliers de vies. Le combat est noble et même impérieux. Pourtant au Bénin, il aura fallu attendre des années et la perspicacité de l’honorable Jean-Eudes Okoundé pour qu’enfin, la lutte contre l’utilisation et la commercialisation des sachets en plastique non biodégradables dispose d’une arme. Désormais donc, en attendant une promulgation de la loi contre les sachets en plastique, on peut oser dire « mieux vaut tard que jamais ».
Du moins, réjouissons-nous que vendredi dernier à l’Assemblée nationale, l’He Okoundé et ses collègues députés ont permis à la législation béninoise d’enregistrer une avancée notable. Pour certains, ça n’a l’air de rien et il y a plus urgent. Mais, c’est tout de même une loi contre une pratique nuisible mais ancrée dans nos habitudes au Bénin. Et comme par ici, plus elles sont mauvaises, plus elles ont la peau dure, il ne restait qu’à franchir l’étape de l’inexistence d’un cadre légal, pour véritablement envisager la révolution anti sachets en plastique.
Maintenant que la loi est là, plus d’excuse pour nos autorités politico-administratives. La sensibilisation des Ong de bonne volonté a assez duré. Il était temps, les sachets en plastique non biodégradables utilisés par-ci et par-là, n’ont plus droit de cité. Après le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Niger, le Mali, le Burkina-Faso et même la Guinée-Bissau, le Bénin s’est finalement inscrit dans le concert des nations qui ont compris que ces sachets en plastique nous pourrissent la vie plus qu’ils ne nous sont utiles.
Sinon, les Ong auront beau multiplier les sensibilisations pour l’utilisation des sachets biodégradables, la préférence des nôtres ira toujours vers ceux prohibés. Autrement dit, sans la manière forte, ne comptez pas sur le Béninois pour comprendre qu’il est temps d’abandonner l’utilisation des sachets en plastique usuels.
D’où, il faut vraiment penser à l’application effective de la loi Okoundé. D’ailleurs, depuis vendredi, autour de cette loi, jubilation et appréhensions s’entremêlent. Déjà et c’est très drôle, il y en a qui craignent pour l’utilisation de leurs préservatifs. Plus sérieusement, au Bénin, la vie sans sachet en plastique, j’imagine que ça ne doit pas être du tout facile. Dans un pays, voisin au Nigeria, le phénomène s’est si vite répandu qu’il est difficilement imaginable, du jour au lendemain, de ne plus retrouver les sachets en plastique sur nos lieux de commerce et pour l’emballage de bien de choses.
La loi Okoundé est dure, mais c’est la loi. Pour la préservation de l’environnement et la santé de tous, les députés l’ont votée. Sans doute, après vérification, le président le promulguera. Mais, très important, ce sont les autorités en charge de son application qui nous diront par leurs actes, s’il valait la peine que les parlementaires se donnent tant de mal, pour doter le Bénin d’une loi contre les sachets en plastique. Tout compte fait, les députés ont joué leur partition. Pour les autres acteurs, c’est à l’œuvre et à l’épreuve de la loi Okoundé qu’on les jugera. Pas avant, et surtout pas sans une effectivité sur la durée. Surtout pas !

6-11-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Diplomatie en ébullition !
13-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Il n’y a pas deux sans trois. En une semaine, les bonnes nouvelles se sont multipliées pour la diplomatie béninoise. Et, comme par hasard, elles ont (...) Lire  

En vérité : Mérite à la Rupture !
11-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivres détournés et indignité (...)
7-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil diplomatique
7-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un réquisitoire signé Mahougnon (...)
6-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le budget selon l’opposition
6-12-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Diplomatie en ébullition !
13-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mérite à la Rupture !
11-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil diplomatique
7-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le budget selon l’opposition
6-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un cadeau suspect
5-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La bombe à retardement
29-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’appel de Léhady Soglo
28-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Viol en crescendo !
27-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Repenser les fêtes identitaires
27-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)