Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Mardi décisif pour la révision !

Demain, les députés auront à se prononcer sur le projet de révision de la Constitution. Après le travail de la Commission des lois, à l’hémicycle où, pour l’instant, se joue le grand jeu, il ne dépend que des représentants du peuple pour que le ciel soit dégagé pour un toilettage apaisé de notre loi fondamentale.
A la majorité des trois quarts des membres composant l’Assemblée nationale, conformément aux dispositions de l’article 154 de la Constitution, le rapport ne demande qu’à être voté. Loin des pressions, de la passion et au regard des réactions des uns et des autres, les députés, pour la prise en compte du projet, ne sauraient différer l’action réformatrice en renvoyant aux calendes grecques la révision. Donc, suivant le bon exemple de la commission des lois, ils accepteront, à coup sûr, le projet par le vote des ¾. Puis, et c’est sans doute ce qui se fera, ils clôtureront la session extraordinaire en cours. Ceci, surtout, pour se donner le temps de discuter et de parfaire le projet de révision à travers les amendements. Toujours est-il qu’à leur retour à l’hémicycle, la procédure suivra son cours et les députés trouveront un texte médian reflétant les aspirations de la majorité des Béninois.
Avant donc le second vote décisif au palais des gouverneurs, à l’intériorisation du symbole de la jarre trouée du roi Guézo sont appélés, députés et forces vives de la nation. En conséquence, de nos doigts, pour une révision inclusive, chassons d’abord le fanatisme et le scepticisme nuisibles puis unissons-nous pour un fidéisme constructif. Car, on ne le dira jamais assez. Il ne dépend que du vote aux ¾ du rapport de la Commission Agbélessessi pour que le projet de révision puisse être amendé. Et puisque tous, sommes-nous unanimes qu’après 27 ans de loyaux services au Bénin du renouveau démocratique, notre loi fondamentale mérite un toilettage salvateur, les députés ne se déroberont pas au devoir de donner un coup de pouce aux vœux du peuple.
Ensuite, après les amendements et conformément aux dispositions de l’article 155 de la Constitution du 11 décembre 1990, la révision ne sera acquise qu’après avoir été approuvée par référendum, sauf si le projet ou la proposition en cause est approuvé à la majorité des 4/5 des membres composant l’Assemblée nationale. Mais, nous ne sommes pas encore là. Les heures et les jours passés sur la longue et périlleuse route pour une révision consensuelle s’égrènent. Et à l’étape du Mardi, osons croire que les députés, disposant du droit d’amendement approuveront le rapport de la Commission Agbélessessi et que le projet de révision de la Constitution ne s’arrête pas en si bon chemin.

3-04-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : De Sinsin à da Cruz !
9-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changement de cap à l’Uac
9-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux pas d’Alassane Séidou
8-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le moratoire tant attendu
6-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les femmes encore à la traîne
31-10-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)