Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Mardi décisif pour la révision !

Demain, les députés auront à se prononcer sur le projet de révision de la Constitution. Après le travail de la Commission des lois, à l’hémicycle où, pour l’instant, se joue le grand jeu, il ne dépend que des représentants du peuple pour que le ciel soit dégagé pour un toilettage apaisé de notre loi fondamentale.
A la majorité des trois quarts des membres composant l’Assemblée nationale, conformément aux dispositions de l’article 154 de la Constitution, le rapport ne demande qu’à être voté. Loin des pressions, de la passion et au regard des réactions des uns et des autres, les députés, pour la prise en compte du projet, ne sauraient différer l’action réformatrice en renvoyant aux calendes grecques la révision. Donc, suivant le bon exemple de la commission des lois, ils accepteront, à coup sûr, le projet par le vote des ¾. Puis, et c’est sans doute ce qui se fera, ils clôtureront la session extraordinaire en cours. Ceci, surtout, pour se donner le temps de discuter et de parfaire le projet de révision à travers les amendements. Toujours est-il qu’à leur retour à l’hémicycle, la procédure suivra son cours et les députés trouveront un texte médian reflétant les aspirations de la majorité des Béninois.
Avant donc le second vote décisif au palais des gouverneurs, à l’intériorisation du symbole de la jarre trouée du roi Guézo sont appélés, députés et forces vives de la nation. En conséquence, de nos doigts, pour une révision inclusive, chassons d’abord le fanatisme et le scepticisme nuisibles puis unissons-nous pour un fidéisme constructif. Car, on ne le dira jamais assez. Il ne dépend que du vote aux ¾ du rapport de la Commission Agbélessessi pour que le projet de révision puisse être amendé. Et puisque tous, sommes-nous unanimes qu’après 27 ans de loyaux services au Bénin du renouveau démocratique, notre loi fondamentale mérite un toilettage salvateur, les députés ne se déroberont pas au devoir de donner un coup de pouce aux vœux du peuple.
Ensuite, après les amendements et conformément aux dispositions de l’article 155 de la Constitution du 11 décembre 1990, la révision ne sera acquise qu’après avoir été approuvée par référendum, sauf si le projet ou la proposition en cause est approuvé à la majorité des 4/5 des membres composant l’Assemblée nationale. Mais, nous ne sommes pas encore là. Les heures et les jours passés sur la longue et périlleuse route pour une révision consensuelle s’égrènent. Et à l’étape du Mardi, osons croire que les députés, disposant du droit d’amendement approuveront le rapport de la Commission Agbélessessi et que le projet de révision de la Constitution ne s’arrête pas en si bon chemin.

3-04-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Progressistes et républicains : les défis pressants
11-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
L’accouchement a été difficile. Mais au final, c’est une opération plutôt réussie, pour ce qui est de la forme en tout cas. Les frères siamois peuvent (...) Lire  

Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Bloc républicain : une réalité
10-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les vacataires sur la sellette
6-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Adieu sublimes lacs !
6-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Editorial : Jeunes engagés contre corruption (...)
6-12-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les vacataires sur la sellette
6-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Adieu sublimes lacs !
6-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Talon change les paradigmes
5-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Estonie pour plus de Tic !
4-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Il s’appelait Gaston Azoua
4-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérit : Femme 3C
3-12-2018, La rédaction
Editorial : Epouvantail IRM !
3-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Silence, Mètonou arrive !
27-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
C’est le temps des derniers réglages.
26-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cap sur le sport
21-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une taxe pour booster le sport !
21-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Insécurité, période cruciale !
21-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1500

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)