Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Notre pain de chaque jour !

Gros et doux piège pour les consommateurs ! Dans plusieurs boulangeries, le pain quotidien n’est plus ce qu’il était. Depuis plusieurs semaines, la farine de blé qui constitue la matière première fait défaut au Bénin. De 16.000, le sac de 50 Kg est passé à 26.000 voire 30.000 Fcfa. A cette allure, il est évident que soit le prix ou le poids du pain ne peut plus rester en état. Conséquence, les fours tournent au ralenti. En l’absence d’une décision gouvernementale, la spéculation autour des prix de la baguette s’installe. Et surtout, le risque est, de plus en plus grand, que la qualité de ce produit de grande consommation en prenne un coup.
C’est du déjà-vu au Bénin. Pour compenser le manque à gagner, des boulangers véreux n’ont pas, en de pareilles circonstances, hésité à faire recours aux matières premières alternatives, mais malheureusement aussi, aux additifs qui s’avèrent être des produits toxiques. Au nez et à la barbe du consommateur, le danger plane. Banalement, si au plus tôt, des mesures idoines ne sont pas prises, ne soyons pas surpris qu’avec 125 F Cfa, certains inconditionnels de la baguette quotidienne se payent, en mode accéléré, un séjour au pays des morts.
Plus de minute à perdre. Déjà trois semaines que le secteur de la boulangerie broie du noir. Bientôt un mois que le pain sain tente désespérément d’échapper à la corruption de l’iodate et du bromate de potassium. Selon des études, ces deux substances chimiques sont cancérigènes et donc dangereuses pour la santé. Les vrais et honnêtes boulangers le savent. Mais, n’empêche qu’il ne faut pas compter sur la bonne foi d’eux tous. A la recherche d’une grande marge de bénéfice, certains sont capables d’être tentés.
Pourtant, face à la menace des pains poisons, le ministre du commerce Lazare Sèhouéto reste, jusqu’ici, avare en explications. Quant aux Associations des consommateurs, sur ce dossier, elles sont, à peine audibles. Alors, si devant l’urgence, les contrôles inopinés effectués par les services compétents du ministère du commerce dans les boulangeries tardent à être signalés, personne n’aura du mal, au cas où des victimes seraient enregistrées, à situer les responsabilités.
Le tableau sur fond de pain et de gain est lugubre. La vigilance, assurément. Mais, à elle seule, elle ne suffit pas. Pour corriger le tir, une exonération exceptionnelle et temporaire de taxes autour de ce produit de grande consommation me traverse l’esprit. Malheureusement, qui n’a pas qualité à décider ne peut, au meilleur des cas, que suggérer.
Pendant ce temps, si offenses aux consommateurs, il venait à en avoir, n’en déplaise à Dieu, le miséricordieux, elles ne seront pas pardonnées. Notre pain de chaque jour, a-t-on dit. Pas notre fin, à vouloir, avec nos pauvres sous, manger pour vivre ! Alors, au ministre Sèhouéto de nous dire, pour combien de temps, allons-nous continuer à ingurgiter du pain, la peur au ventre. Trois semaines d’incertitude, et surtout sur le mal, qu’il anticipe et nous délivre !

24-05-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme !
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La leçon des Fcbe à l’Un
13-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cauris à l’assaut !
12-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le congrès de la résurrection
8-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au rythme des négociations !
7-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Négociations en pointillé !
5-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Crise au Bubedra
2-02-2018, La rédaction
En vérité : Bonus pour destination Bénin !
1er-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’obscénité à tout-va !
1er-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le challenge de la transparence
31-01-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1230

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)