Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Que le ballon roule !

Foutaise à la Fédération béninoise de football. A la surprise générale, trois membres du Comité exécutif consensuel transitoire de la Fbf ont démissionné. A quelque quatre jours du début d’un championnat tant attendu, Athanase Bocco, Sylvain Lawson et Victorien Attolou ont remis sur le tapis les interminables dissensions entre les acteurs du cuir rond. Arguant d’un non-respect du mémorable protocole d’accord du 23 Décembre 2016 signé devant le chef de l’Etat, ils ont opté pour leur retrait pur et simple. Ce dégoûtant coup de poignard dans le dos du championnat de football, peu de personnes l’ont vu venir. Mais, l’évidence est là, et malheureusement, il faut composer avec.
Si, à tort, beaucoup avaient naïvement cru à la paix des braves depuis la signature du protocole d’accord pour que le ballon rond roule à nouveau sur les pelouses, ils peuvent se désoler. Au football, la crise est loin d’être derrière nous. Avant même le début du championnat, nous voilà à déplorer les tacles assassins d’un des camps membres du comité exécutif consensuel transitoire. Eh oui, s’il est tout à fait normal qu’avant de donner le bon Dieu au célébrissime Moucharafou Anjorin, il faut qu’il se confesse, il n’en demeure pas moins que les démissionnaires ont péché.
D’abord, personne ne défendra qu’encore, ce soient les mêmes qui pratiquent la politique de la chaise vide. Pis, ce timing suspect enlève toute légitimité et crédibilité à leur geste. Athanase Bocco, Sylvain Lawson et Victorien Attolou ont beau insister sur la gestion cavalière du président Anjorin et le flou artistique autour du partenariat avec Lc2 internationale, les amoureux du football leur répondront que c’est de l’intérieur qu’il faut changer les choses. Aussi, au lieu de démissionner, comme ils l’ont fait, ils auraient dû s’en référer au chef de l’Etat ou à la limite, prendre le peuple à témoin. Mais non, le camp Attolou préfère troquer son maillot de précieux acteurs contre celui de spectateurs. Seulement, pas celui de spectateurs joyeux mais de vrais pleurnichards qui aiment les coups d’éclat et ne savent rien faire pour empêcher que leur camp subisse le match.
Que c’est dommage ! Définitivement, notre football est malade de ses dirigeants. Sinon, qui, depuis Mathusalem, n’est pas dégouté que le football béninois soit, constamment, pris en otage par des clowns ? Qui n’est pas fatigué des saisons footballistiques mortes et des championnats truqués ? En tout cas, pas moi. Et devant ces inopportunes démissions, j’ai le sentiment qu’à la Fbf, il y a des dirigeants incompatibles qui ne réussiront jamais à taire leurs querelles pour avancer.
Alors, s’il en est ainsi, que les démissionnaires prennent rendez-vous pour la prochaine élection au comité exécutif. Et si tant est qu’ils sont les meilleurs, on pourra en juger. Mais pour le moment, des caprices des uns et des autres, les amoureux du cuir rond n’en ont que faire. D’ailleurs, ils n’ont qu’un seul souhait : que dès le samedi, le ballon roule et que le spectacle soit à la hauteur des attentes !

6-07-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme !
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La leçon des Fcbe à l’Un
13-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cauris à l’assaut !
12-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le congrès de la résurrection
8-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au rythme des négociations !
7-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Négociations en pointillé !
5-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Crise au Bubedra
2-02-2018, La rédaction
En vérité : Bonus pour destination Bénin !
1er-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’obscénité à tout-va !
1er-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le challenge de la transparence
31-01-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1230

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)