Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Républicaine posture !

En faillite ! Le débat sur le projet de loi portant révision de la Constitution du 11 décembre 1990 l’est. A peine lancé, est-il déjà frappé par le syndrome de la mauvaise foi et par une puante vague aussi noirâtre que le cœur des revanchards déguisés en avocats du peuple. De triste réputation, les intellectuels, une fois de plus dans ce dossier éminemment capital pour la marche en avant du Bénin, ne sont pas tous irréprochables. Politicaillerie de caniveau de certains égarés mise de côté, maintenant et avant qu’il ne soit tard pour une révision à la hauteur des attentes, recentrons et élevons le débat !
A mon avis, loin des faux prétextes, des stratagèmes inventés de toutes pièces pour contourner les vraies questions et ne pas lever les équivoques contenues dans le document à amender par les députés, que les tardifs sanglots soient plutôt des propositions. Sinon, depuis le renouveau démocratique, qui dira qu’au lieu de l’unité et de la circonspection autour des sujets essentiels pour l’avenir de la Nation comme l’opportune et indispensable révision pour un Nouveau départ, l’hypocrisie et les querelles de personnes ne continuent plutôt pas de faire rage ? On l’oublie souvent, faute de sincérité, tout le long du parcours du Dahomey d’hier au Bénin d’aujourd’hui, du vent a été semé et des illusions vendues à la populace.
Mais, à présent sur le projet de révision de la Constitution, au risque d’injustement accuser le destin, que les regards croisés le soient en toute objectivité. Par exemple, personne n’y a encore pensé. Mais, à tout hasard, serait-il idiot de constitutionnaliser l’enseignement de nos langues nationales ? Aussi, n’oublions surtout pas que la révision n’est encore qu’à l’étape de projet et posons-nous les bonnes questions notamment sur les mandats de six ans, les élections générales, la future Haac, la suppression du Conseil économique et social, la constitutionnalisation des chefferies traditionnelles, le financement des partis politiques, les innovations dans la saisine de la Haute cour de justice… En quoi, y a-t-il des avancées et comment évacuer les appréhensions autour de certaines nouvelles dispositions ?
Bref, au lieu de tourner en rond, de faire la politique d’autruche et de personnaliser le débat, rendons encore, comme à la conférence nationale, les Béninois fiers de leur intelligentsia et de leur personnel politique. Autrement, qu’une révolte citoyenne emporte dans ses flots les pêcheurs en eau trouble. Pour une révision, gage de paix, de stabilité et de réconciliation du peuple avec ses dirigeants, je prêche pour un pacte républicain. Redondance peut-être, mais j’insiste qu’avec nos consciences, serons-nous tranquilles si, pour une fois, nous avons la faiblesse non de penser à nos conforts personnels mais au Bénin. La révision de la Constitution après 27 ans de démocratie, elle n’est pas inédite ! Seul m’importe l’essentiel et à l’instar de Paulo Coelho, tenons-le pour dit : « Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d’aller de l’avant ». Alors, sur le projet de révision, osons débattre rien que sur le plan technique et avançons !

22-03-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Lumière sur les lois de règlement
18-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
On n’en parle pas souvent. Mais il s’agit d’un indicateur de bonne gouvernance et de transparence financière. La plupart du temps, les esprits se (...) Lire  

Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Standing ovation pour le Onze (...)
17-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La saison des congrès !
15-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Intrigue destin de Koutonou
11-10-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : La route des pêches au ralenti
11-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le combat contre la faim
10-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Lépi actualisée à consulter !
9-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Enfin, l’énergie solaire !
5-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Yayi sort le grand jeu
3-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Cyclique intoxication !
3-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Regards sur la 7ème législature
1er-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
28-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérit : L’alibi Fitness !
28-09-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
27-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vendre le Bénin aux Béninois
27-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Pme à l’honneur
26-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La rançon de l’alcoolisme !
26-09-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1470

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)