Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Salaires de rupture !

Justice pour les salaires ! Ce n’est pas de la surenchère. C’est le cri du cœur du Béninois lambda révolté par le continuel fossé entre ses maigres émoluments mensuels et le gros lot perçu par les dirigeants. Le contribuable dépité constate que les régimes changent, mais qu’ils continuent de s’acquitter des salaires politiques en millions de Francs Cfa et de sous-payer les fonctionnaires. Sinon, pourquoi une course effrénée aux nominations et fonctions politiques ? Entre servir sa nation avec la possibilité de s’en mettre plein les poches et se contenter de salaire de misère, le choix est vite fait.
Mais, rupture avons-nous dit. Fin de la criante discrimination salariale entre politiciens et travailleurs, avons-nous pensé. Dans cette espérance jusqu’ici inassouvie, l’excellente carte de la transparence jouée par le garde des sceaux, Joseph Djogbénou en dévoilant successivement ses revenus de président de la Commission des lois puis de membre du gouvernement tombe comme un couperet. La boîte de Pandore ouverte, j’imagine combien de laborieux fonctionnaires salivent à l’idée de se rapprocher, un tout petit peu, des avantages accordés à leurs dirigeants.
Ailleurs, dans ce contexte de morosité économique et de sobriété autoproclamée, la charité ‘‘rupturienne’’ aurait eu la gentillesse de sacrifier quelques milliers de francs des millions perçus par les autorités politiques et gratifier les pauvres travailleurs d’une harmonisation de leurs salaires qui tienne compte des réalités actuelles. Le débat sur l’adéquation entre le coût de la vie et le salaire moyen du fonctionnaire béninois doit être fait. Souffrez que la caducité de la grille salariale m’écœure et que ma curiosité me pousse à savoir si le chantre du Nouveau départ est tout aussi philanthrope que son successeur Boni Yayi.
Peu importe. Mais, les salaires de la rupture doivent avoir un sens. En son temps, seuls les efforts fournis pour rationaliser les dépenses, réduire le train de vie de l’Etat et contenter les masses laborieuses seront retenus. Mais, après cent jours d’exercice de pouvoir par le président Patrice Talon, une certitude : les salaires de ses ministres seront conformes au décret N° 2006-187 du 30 avril 2006 pris par son prédécesseur, Boni Yayi. Pas d’augmentation ni de diminution. Néanmoins, des interrogations. La fatwa de la rupture s’appliquerait et frapperait-elle seulement les freluquets fonctionnaires soulagés de ces juteux perdiems arrachés de séminaire en séminaire ? Entre quête de compétence, salaires mirobolants aux autorités politiques et miettes laissées aux travailleurs, j’espère bien que je ne perdrai pas mes illusions.

27-07-2016, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)