Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Talon, tel que nous l’aimons !

Du désaveu au préfet Toboula, respect et humilité envers son peuple. Devant Dieu et devant les hommes, le président Patrice Talon vient, une fois encore, de le jurer. Par ses actes, notamment sa décision d’instruire le préfet du Littoral de rapporter son arrêté d’interdiction des marches de ce jour, le chantre du Nouveau départ prouve à ses compatriotes qu’ils peuvent continuer à lui faire confiance. Au service et à l’écoute de tous et non aux commandes d’un clan contre un autre, avec souvent des allures dictatoriales, il démontre, tout simplement, qu’il ne fera pas partie de la liste des despotes africains mais, qu’il est un homme d’Etat. C’est tout à son honneur.
Avec Talon, désormais, certitude est faite qu’il n’utilisera pas son pouvoir pour restreindre les libertés fondamentales et publiques. A la face du monde, il garantit, par son comportement, son attachement à la paix. Et jusqu’ici, personne ne peut lui faire le procès de mépriser ses concitoyens à cause de sa soif du pouvoir. De même, face à toute autre alternative, il confirme qu’il fera toujours le choix de la raison et dans l’intérêt supérieur de la nation. D’ailleurs, qui mieux que lui connait, le sens de la liberté ?
En témoigne l’orientation que le parquet a donnée en son temps au dossier cocaïne. Au lieu de privilégier la détention préventive avant le jugement, il a souhaité un jugement immédiat. Ailleurs, pour humilier, on aurait utilisé une autre voie.

En tout cas, pour les nostalgiques d’une autre époque, Patrice Talon indique clairement qu’il ne sera jamais un timonier national et qu’on ne l’entendra pas dire : ‘‘après Dieu, c’est moi’’. Tenez, un président qui demande à ses soutiens de s’abstenir de marcher et d’aller travailler, et autorise ses détracteurs à le désavouer et même le vilipender dans la rue, il faut oser.
Bref, contrairement à son prédécesseur, l’élu de la Nation refuse que son horloge annonce tensions et violences. D’un quinquennat où exacerbation et virulence se marient avec peur et crainte, il n’en veut pas. C’est certain, sous son règne, cette période dommageable fait désormais partie du passé. En clair, Talon, on peut ne pas l’aimer, mais reconnaissons en lui une grandeur d’âme et la marque des grands hommes.
De la vie, il a tout eu. Pourtant, humblement, il veut servir. Et, pour le développement de la patrie commune, il s’échine, au risque de sa santé, à convaincre ses compatriotes qu’il est possible, si tant est qu’on lui laisse le temps, de l’envisager.
Dès lors, la matrice intellectuelle des cadres qui accompagnent le chef de l’Etat doit se mettre à jour. Alors, laudateurs de peu de foi, avec Talon, abstenez-vous, à vouloir plaire au chef, de commettre des impairs. Pouvoir pour le pouvoir, ça ne ressemble pas au démocrate Talon. Détracteurs, allez voir ailleurs !

22-06-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Lumière sur les lois de règlement
18-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
On n’en parle pas souvent. Mais il s’agit d’un indicateur de bonne gouvernance et de transparence financière. La plupart du temps, les esprits se (...) Lire  

Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Standing ovation pour le Onze (...)
17-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La leçon des Fcbe à l’Un
13-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cauris à l’assaut !
12-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le congrès de la résurrection
8-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au rythme des négociations !
7-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Négociations en pointillé !
5-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Crise au Bubedra
2-02-2018, La rédaction
En vérité : Bonus pour destination Bénin !
1er-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’obscénité à tout-va !
1er-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le challenge de la transparence
31-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le dialogue pour le dégel social
30-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Remue-ménage à la Cour !
29-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’appel des évêques
29-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une promesse non tenue
25-01-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | ... | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | 270 | 300 | 330 | 360 | ... | 1470

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)