Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Un lion reste un lion !

Responsabilité. Devant le drame de Ouassaho à Bohicon, le mot n’est pas fort. Malheureusement, le mal est déjà fait et j’ai bien peur, qu’après l’émotion, on ne retombe, une fois encore, dans nos travers. Sinon, c’est bien connu. Chez nous au Bénin, la réactivité est notre sport favori. Le sens de l’anticipation est une qualité rarissime. Dans ces conditions, le pauvre enfant tué par un lion échappé de sa cage à Ouassaho servira de cobaye pour qu’enfin, les consciences se restaurent.
Bien vrai, la loi sur le régime de la faune n’interdit pas à des privés d’avoir des mini zoos. Mais, si on est arrivé à ce qu’un lion s’y échappe et tue, c’est forcément que sur le plan des normes sécuritaires, il y a eu des défaillances. A tout hasard, nous avons affaire soit à une défectuosité des enclos ou à l’imprudence d’un amateur. Relation de cause à effet, un enfant en ces lieux suppose d’abord que dans le zoo de Ouassaho, il manque un minimum de personnel qualifié. Ensuite, quid des visites techniques des eaux et forêts et de l’indispensable évaluation des sites ?
Apparemment, même s’il est prouvé qu’elle est faite, je redoute un maladif ou intéressé laxisme. Conséquence, non seulement il y a eu mort d’homme mais aussi, le lion, une espèce protégée, a été froidement abattu et non neutralisé par un pistolet adapté. Encore, une faille sécuritaire et une énorme perte pour la faune à l’ère de la révolution touristique au Bénin. Garder un lion, même dompté, ce n’est absolument pas un jeu d’enfant. Mais passons.
Très bientôt, je parie que les décideurs vont s’émouvoir et que les conditions légales pour abriter un zoo ou ranch seront évaluées. « Médecin après la mort », me diriez-vous. Assurément, puisque quelque part, il y a eu maldonne. Une légèreté qui ne dit pas son nom et qui met en péril la sécurité des populations.
Pourtant, il va bien falloir avoir à des fins touristiques et pédagogiques, des zoos dans nos villes. Ce n’est pas un mal en soi et le Bénin n’invente rien. D’ailleurs, tout le monde n’a pas les moyens d’aller au Parc Pendjari pour visiter des animaux sauvages. Une excursion dans un zoo pour permettre aux enfants, de voir de près un lion, il n’y a rien de plus captivant. Ces souvenirs, ils les garderont toute leur vie.
Mais, une fois de plus, sans une responsabilité qui implique, à tous les niveaux, le respect strict des normes en la matière et des équipements adéquats, il est préférable d’éviter d’exposer les populations. Evidemment, l’idéal, pour les promoteurs de ces mini zoos, c’est de bénéficier des subventions. A défaut, allons à la tutelle de l’Etat ou arrêtons de nous amuser avec la faune et la vie humaine.

8-03-2018, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Elle est en passe de mériter ce qualificatif. Baptisée pompeusement sous le vocable de « Venise de l’Afrique », la cité lacustre de Ganvié est restée (...) Lire  

Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Energie : Prestation tendance !
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil !
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction
En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’identité !
13-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tous logés à la même enseigne
12-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux a la peau dure !
12-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les leçons d’un procès
11-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Champ libre pour l’agriculture !
11-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
JALOUSIE MALADIVE AU MASCULIN
8-02-2019, La rédaction
En vérité : Bonne nouvelle pour le Hadj
7-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Bénin, modèle de l’Uemoa
6-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Pactole pour femme autonome !
5-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’ultimatum de la Cour
4-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Fin de mandat du Cos
30-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Défense anti-corruption !
29-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le quitus salvateur
29-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le bel exemple de Nago
28-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du social avec le foncier !
28-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Pour ou contre les réformes ?
23-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le renouveau de l’entreprise
23-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Et la Lépi 2018 fut !
17-01-2019, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1560

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)