Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Un signal fort !

Sous la Rupture, l’argent public, on ne l’utilise pas à sa guise. Les consignes, on ne les transgresse pas et les responsabilités sont véritablement pleines de sens. Alors, fautifs vous êtes ? Pas de pitié pour vous. Les directeurs d’écoles épinglés pour le détournement des vivres des cantines scolaires ne diront pas le contraire. Depuis hier, 27 ex policiers et gendarmes l’apprennent à leurs dépens. Pour mauvaise gestion des fonds additionnels alloués aux unités de sécurité publique, ils sont purement et simplement radiés.
Chefs d’unités qu’ils sont, ils sont accusés d’avoir détourné les fonds destinés pour le renforcement du dispositif sécurités à d’autres fins. Certains auraient à peine soutiré une centaine de mille. Mais, c’est largement suffisant pour qu’ils paient au prix fort leur cupidité. Surtout, vu leur qualité, le Conseil des ministres en vertu de son pouvoir règlementaire, a eu vraiment la main lourde.
De mémoire de Béninois, il faut remonter à la Révolution sous le Général Mathieu Kérékou pour se rappeler des radiations et des sanctions aussi exemplaires. Mieux, c’est en l’espace de quelques jours que 17 Directeurs d’écoles et 27 ex policiers et gendarmes passent à la trappe. Le signal est on ne peut plus clair. Au pays de Talon, la sanction est de retour.
A un rythme infernal, les temps ont changé, et désormais, à la moindre irrégularité dans leur gestion, les travailleurs des services publics peuvent s’attendre, non seulement à la radiation, mais aussi aux poursuites judiciaires. Déjà, au pays de l’interventionnisme et de l’impunité, on ne dira plus : « nous sommes entre nous ». Sous la Rupture, une chose est, à peu près, sûre : « tu gaffes, tu te fais prendre et, aussitôt, tu goûtes à la descente aux enfers.
En tout cas, ceux qui s’attendaient à avoir un président, un peu comme un prélat dans le confessionnal, qui vous accorde l’absolution quels que soient vos péchés, savent ce qui les attend. Si, entretemps, ils n’avaient pas bien compris les sermons du chantre du Nouveau départ, avec les cobayes qui tombent sous leurs yeux, ils n’en auront plus besoin. Pas la peine donc de faire constater que les actes parlent plus que les mots. Et que pour lutter contre la corruption et prévenir la prévarication, Talon a mis la barre très haut.
Dans un tel contexte, je suis bien curieux de voir si le Béninois est aussi téméraire. D’ailleurs, il faut vraiment être possédé pour prendre le risque de perdre son boulot pour des miettes. Plus grave, vous êtes exécutés pour vos péchés, et, il n’y a même pas de place pour vous au purgatoire.
Alors, quand l’épée de Damoclès plane, à quoi bon succomber à la tentation si, c’est pour être publiquement crucifié ? Des siècles avant Talon, l’évangéliste Saint Matthieu avait tout compris : « Si ton œil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi. Car, il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne ». Comprendra qui veut comprendre. Et subira la foudre de la Rupture, qui jouera avec les fonds publics. A chacun son choix.

3-05-2018, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Le combat contre la saleté
13-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
La propreté urbaine, on n’en parlera jamais assez. Compte tenu des nuisances créées aux populations par un cadre de vie insalubre, les réflexions et (...) Lire  

En vérité : Que mijote l’opposition ?
12-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Progressistes et républicains : les (...)
11-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Bloc républicain : une réalité
10-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les vacataires sur la sellette
6-12-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Le combat contre la saleté
13-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Que mijote l’opposition ?
12-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les vacataires sur la sellette
6-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Adieu sublimes lacs !
6-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Talon change les paradigmes
5-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Estonie pour plus de Tic !
4-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Il s’appelait Gaston Azoua
4-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérit : Femme 3C
3-12-2018, La rédaction
Editorial : Epouvantail IRM !
3-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Silence, Mètonou arrive !
27-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
C’est le temps des derniers réglages.
26-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cap sur le sport
21-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une taxe pour booster le sport !
21-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Insécurité, période cruciale !
21-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1530

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)