Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Une loi pour l’Aube nouvelle !

Enfants du Bénin debout ! « L’Aube nouvelle », la fierté des Béninois ! De nos jours, cet hymne national retentit dans l’indifférence. Si ailleurs, il est le symbole de la voix du peuple, au Bénin, les paroles sensées et poignantes, quand elles sont chantées, surtout par les plus jeunes, sont massacrées. Mal enseignées, mal assimilées et mal appropriées, elles n’impactent en rien le patriotisme. Le drapeau, lui dans nos écoles et services, est à peine hissé. A part les veilles de 1er Août, presque personne ne s’en soucie.
En somme, de plus en plus, et Hymne national et drapeau sont négligés. Et quand, ils perdent de leur symbole et de leur importance, avant qu’il ne soit trop tard, il faut réagir. A l’exemple de la Chine qui, le 1er septembre dernier, a adopté une nouvelle loi sanctionnant toute altération de l’hymne national et exigeant que les participants aux cérémonies où celui-ci est joué se tiennent droit et fassent montre de solennité requise, il faut sévir. Déjà, peut-être pas avec la même sévérité que dans l’Empire du milieu, ceux qui abusent de l’hymne national doivent en répondre.
Dans la nouvelle loi votée en Chine, les contrevenants à l’hymne national sont passibles de 15 jours d’emprisonnement plus des sanctions et se déclinent comme ceux qui le jouent à titre de divertissement, comme une sonnerie, ou dans les évènements commerciaux notamment les mariages, les soirées dansantes et les célébrations ordinaires.
Aussi, lors de grandes occasions et de l’exécution de l’hymne national « La marche des volontaires », ceux qui se tiendront de façon non respectueuse verront leur responsabilité engagée tout comme les quidams qui s’amusent à modifier les paroles du chant, le plus sacré de la nation. Au Bénin, quand on en vient à toucher du doigt le désintéressement pour l’hymne national, on ferait mieux, et c’est une triste vérité, de prendre exemple sur la Chine.
Evidemment, pour corriger le tir, il faut voter une loi, et seuls nos députés en ont le privilège. D’ailleurs, avant la Chine dont la loi entre en vigueur dès le 1er Octobre, jour de la fête nationale, des pays comme la Russie, le Canada, la Malaisie, le Japon, le Singapour, les Philippines ont voté des lois spécifiques sur les hymnes nationaux ou concernant leurs drapeau et emblème. Sans doute, certains trouveront futile, inutile ou exagéré, qu’on en vienne à une loi pour discipliner ceux qui doivent l’être. D’autres vous rabâcheront les oreilles avec l’éternelle et improductive théorie de sensibilisation et d’enseignement du patriotisme à l’école.
Mais, à la vérité, sans une loi dissuasive, l’incivisme et le désintéressement pour les couleurs nationales et l’Aube nouvelle iront de mal en pis. La solennité requise quand l’hymne national est joué et le drapeau en train d’être hissé ne sera que leurre. Et pour qu’il n’en soit pas ainsi, la balle est dans le camp des représentants du peuple. A eux, pour consolider le patriotisme de chacun et de tous, de prendre leurs responsabilités. Et tout simplement, d’aller à l’école de leurs collègues chinois !

5-09-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Lumière sur les lois de règlement
18-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
On n’en parle pas souvent. Mais il s’agit d’un indicateur de bonne gouvernance et de transparence financière. La plupart du temps, les esprits se (...) Lire  

Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Standing ovation pour le Onze (...)
17-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La saison des congrès !
15-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Intrigue destin de Koutonou
11-10-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : La route des pêches au ralenti
11-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le combat contre la faim
10-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Lépi actualisée à consulter !
9-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Enfin, l’énergie solaire !
5-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Yayi sort le grand jeu
3-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Cyclique intoxication !
3-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Regards sur la 7ème législature
1er-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
28-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérit : L’alibi Fitness !
28-09-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
27-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vendre le Bénin aux Béninois
27-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Pme à l’honneur
26-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La rançon de l’alcoolisme !
26-09-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1470

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)