Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Une phase sans les sages !

Tous sont sous dalles. Les seuls restants sont étiquetés ou inaptes. Pour une fois, depuis l’ère du renouveau démocratique, une décisive phase de l’histoire politique du Bénin se déroule, sans le regard et l’espoir d’un arbitrage conséquent en cas de crise. Faute d’anciens présidents de la République actifs et au dessus de la mêlée, encore en vie et qui font l’unanimité, la présidentielle de 2016 est comme un marigot que nous essayons de traverser tout en évitant le crocodile qui s’y trouve. Evidemment, les pièges sur la longue et périlleuse route qui conduit à avril prochain, il y en a.
Malheureusement, le Bénin, orphelin de ses anciens pétris d’expérience, ces sages qui assis, voient plus loin que les jeunes débout et qui peuvent en toute impartialité aider à prévenir du pire, est condamné à passer haut les mains le cap de 2016. Car, il ne faut pas qu’il en vienne à l’esprit de quelques illuminés que le vide laissé par le décès des leaders moraux que sont Hubert Maga, Sourou Migan Apithy, Justin Ahomadégbé et du dernier en lice, Mathieu Kérékou puisse être exploité à des fins machiavéliques. Et si prévenir vaut mieux que guérir, il ne serait non plus exagéré de craindre qu’à la longue liste des présidents déjà sous dalles, le vide soit encore plus grand avec l’inaptitude du président Emile Derlin Zinsou ajoutée à la partialité du président Nicéphore Soglo.
Pour la présidentielle de 2016, il ne reste donc plus d’arbitres crédibles. Plus grave, la politique a réduit au néant ou démythifié les quelques personnalités morales qui pouvaient encore pallier le vide et aider à traverser, sans appréhension, 2016. Depuis le 14 octobre dernier, le souvenir de l’intervention de l’ancien chef de l’Etat Mathieu Kérékou, au plus fort de la crise autour du processus électoral en 2011, hante les esprits. La peur de l’inconnue avec l’absence d’un dernier recours dans les instants de douleurs, de désaccord est vraiment réelle. La sérénité et l’insouciance au cours des périodes électorales ont déserté le forum.
Aujourd’hui, au pays laboratoire de la démocratie en Afrique, personne ne peut plus jurer que les mésententes politiques auront des oreilles attentives et un Salomon pour remettre les belligérants à leur place. Car, toujours cette foutue politique a fait des pourtant précieux médiateurs de la République des damnés. En définitive, le vide laissé par nos sages présidents, ces arbitres des moments difficiles, est si profond que si on n’y prend garde, on risque tous d’y être engloutis. Dieu nous en garde. Mais, à bon entendeur, veillons et œuvrons tous pour que nos anciens présidents ne se retournent dans leur tombe mais reposent en paix. Au nom de la démocratie, ils le méritent.

21-10-2015, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Ofmas, pas de quoi fouetter un chat !
21-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Des poux, même sur des crânes rasés, il y a des spécialistes de la polémique qui toujours, en trouvent. Des accusations sans fondement et des (...) Lire  

Editorial : Hehomey, un tigre en papier (...)
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco (...)
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Hehomey, un tigre en papier ?
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ !
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une candidature pour le Bénin
13-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Obstinés malgré l’eau !
13-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Enième menace des eaux à Cotonou
12-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Centriste et Talonniste !
12-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Statut en quête d’opposants
11-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Quand Gbadamassi célèbre Talon
7-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Pas de pitié pour les O% !
6-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un chantier inachevé
6-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Roulés dans la farine
5-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Subventionnés au grand jour !
4-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La Françafrique à la Macron !
31-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : A la merci des malfrats
30-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au royaume des incendies !
30-08-2017, Isac A. YAÏ
En vérité : Rb engagée, Rb dégagée !
29-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Remerciés en monnaie de singe
29-08-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)