Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Une révision pour la carte universitaire !

Un diagnostic à poser et un prochain resserrement de la carte universitaire. Le ton est donné par le gouvernement de la Rupture. Une fois de plus, il va sévir. Après les résultats catastrophiques aux différents examens de fin d’année et le patent constat de la chute vertigineuse de la qualité de l’enseignement donné à tous les niveaux d’instruction, les réformes s’invitent dans le secteur éducatif. Déjà, elles frappent à la porte de la carte universitaire et menacent la survie des universités anémiées par la carence des normes requises. Les jours des universités compromises et fantaisistes sont comptés.
La ministre de l’enseignement supérieur, Marie-Odile Attanasso est péremptoire. Le nombre d’universités publiques sera réduit pour que les ressources humaines soient utilisées de manière efficace et les hauts lieux du savoir puissent former des intellectuels de qualité. L’écurie d’Augias sera tout aussi nettoyée pour que la centaine d’établissements privés d’enseignement supérieur qui sont sans agrément cesse de continuer à former des cancres et des spécialistes incompétents, surtout dans des secteurs sensibles comme celui de la santé.
Des réformes pour une nouvelle carte universitaire dans le secteur public, elles s’ébauchent déjà, d’après les déclarations de la ministre Attanasso, sous l’angle du regroupement des nouvelles universités créées sous l’ancien régime autour des deux anciennes à savoir l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et l’Université de Parakou (Up). Pour les responsables des prochains établissements privés à fermer, ils n’ont qu’à s’en prendre à leur cupidité et à leur irresponsabilité. Le gouvernement de la Rupture, après les résultats catastrophiques de fin d’année, se lance le défi de la qualité des programmes à enseigner et celui des éducateurs. Il était temps. L’avenir de la nation se dessinait sous de mauvais auspices avec, depuis quelques années, des cadres formés au rabais.
Mais, s’il est vrai que le gouvernement à travers les commissions à mettre sur pied fera dans les tout prochains jours, le point des établissements agréés et opportuns et écarte de la carte universitaire ceux qui sont de trop, il faut aussi craindre les résistances de la communauté universitaire. Car, il est à reconnaître que le désengorgement de l’Uac et le rapprochement de l’université des populations ont guidé les choix de l’ancien régime. Seulement, avec la politique ‘‘rupturienne’’, dans tous les secteurs, il faut de la bonne omelette, quitte à casser des œufs. Trêve de favoritisme et de sentimentalisme. Pour un Nouveau départ, le président Patrice Talon et ses ministres se sont engagés à empêcher les prochaines générations à errer sans but. Pour cette prochaine œuvre de salubrité, carte blanche au gouvernement Talon.

25-07-2016, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Talon, tel que nous l’aimons !
22-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Du désaveu au préfet Toboula, respect et humilité envers son peuple. Devant Dieu et devant les hommes, le président Patrice Talon vient, une fois (...) Lire  

Editorial : Une capitale sans route
22-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Deuxième Compact à table !
21-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Contraint à la performance
21-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La thérapie Vlavonou
20-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Conflit royal à Parakou !
20-06-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Talon, tel que nous l’aimons !
22-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une capitale sans route
22-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Deuxième Compact à table !
21-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Contraint à la performance
21-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La thérapie Vlavonou
20-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Conflit royal à Parakou !
20-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Limiter la contagion
19-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Kwabo, Monsieur le président !
19-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Sauver le Chu-Mel
15-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sacrilège à l’ex Homel !
15-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Fausse route à Okounfo !
14-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : En mode gestion déléguée
14-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Laborieux Ecureuils !
12-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Faut-il rompre ?
9-06-2017, Naguib ALAGBE
Tribune verte : Nostalgiques océans !
9-06-2017, La rédaction
Editorial : Le gouvernement à la barre
9-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Candidats prêts ? Composez !
9-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un goût d’inachevé
6-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les députés sur la bonne voie…
1er-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Nuages sur le 1er Juin !
1er-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Parité mon œil !
26-05-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Notre pain de chaque jour !
24-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : * Récade à terre à la Rb !
22-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Chambre à part !!
19-05-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Le nœud Ppea-II dénoué !
18-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Des conseillers sur leurs 31 !
17-05-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 990

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)