Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Une révision pour la carte universitaire !

Un diagnostic à poser et un prochain resserrement de la carte universitaire. Le ton est donné par le gouvernement de la Rupture. Une fois de plus, il va sévir. Après les résultats catastrophiques aux différents examens de fin d’année et le patent constat de la chute vertigineuse de la qualité de l’enseignement donné à tous les niveaux d’instruction, les réformes s’invitent dans le secteur éducatif. Déjà, elles frappent à la porte de la carte universitaire et menacent la survie des universités anémiées par la carence des normes requises. Les jours des universités compromises et fantaisistes sont comptés.
La ministre de l’enseignement supérieur, Marie-Odile Attanasso est péremptoire. Le nombre d’universités publiques sera réduit pour que les ressources humaines soient utilisées de manière efficace et les hauts lieux du savoir puissent former des intellectuels de qualité. L’écurie d’Augias sera tout aussi nettoyée pour que la centaine d’établissements privés d’enseignement supérieur qui sont sans agrément cesse de continuer à former des cancres et des spécialistes incompétents, surtout dans des secteurs sensibles comme celui de la santé.
Des réformes pour une nouvelle carte universitaire dans le secteur public, elles s’ébauchent déjà, d’après les déclarations de la ministre Attanasso, sous l’angle du regroupement des nouvelles universités créées sous l’ancien régime autour des deux anciennes à savoir l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et l’Université de Parakou (Up). Pour les responsables des prochains établissements privés à fermer, ils n’ont qu’à s’en prendre à leur cupidité et à leur irresponsabilité. Le gouvernement de la Rupture, après les résultats catastrophiques de fin d’année, se lance le défi de la qualité des programmes à enseigner et celui des éducateurs. Il était temps. L’avenir de la nation se dessinait sous de mauvais auspices avec, depuis quelques années, des cadres formés au rabais.
Mais, s’il est vrai que le gouvernement à travers les commissions à mettre sur pied fera dans les tout prochains jours, le point des établissements agréés et opportuns et écarte de la carte universitaire ceux qui sont de trop, il faut aussi craindre les résistances de la communauté universitaire. Car, il est à reconnaître que le désengorgement de l’Uac et le rapprochement de l’université des populations ont guidé les choix de l’ancien régime. Seulement, avec la politique ‘‘rupturienne’’, dans tous les secteurs, il faut de la bonne omelette, quitte à casser des œufs. Trêve de favoritisme et de sentimentalisme. Pour un Nouveau départ, le président Patrice Talon et ses ministres se sont engagés à empêcher les prochaines générations à errer sans but. Pour cette prochaine œuvre de salubrité, carte blanche au gouvernement Talon.

25-07-2016, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : De Sinsin à da Cruz !
9-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changement de cap à l’Uac
9-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux pas d’Alassane Séidou
8-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le moratoire tant attendu
6-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les femmes encore à la traîne
31-10-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)