Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Fbf : le jeu est ouvert !

Le deadline pour le dépôt des dossiers de candidatures à la FBF est passé. Désormais, les acteurs sont fixés….Et avec vous, on peut retenir qu’il n’y aura, en définitive, que deux listes pour l’élection du 25 août prochain à la FBF…
Sur la ligne de départ des élections à la Fbf, il y aura deux listes. Comme locomotive, ils seront également deux acteurs majeurs du football béninois. D’un côté, c’est Mathurin de Chacus, prêt pour le combat et qui s’entoure d’une équipe de compétiteurs pour un Nouveau Départ. De l’autre, Bruno Didavi s’avance sur le rectangle vert avec ses guerriers bien entraînés pour un Nouvel Elan. Mais, avant le coup d’envoi du match le plus important pour la remobilisation autour du sport roi, la grosse sensation, c’est l’absence du très controversé Anjorin Moucharafou.
A moins d’un cataclysme, le président sortant de la Fbf ne prendra pas part à l’ultime compétition pour sauver un football resté longtemps malade de ses dirigeants. Il s’éclipse et, pour une fois, entre Mathurin de Chacus et Bruno Didavi, le jeu est ouvert. A l’heure des échauffements, de part et d’autre, les muscles se bandent et les atouts s’étalent. Dans cette atmosphère de défi, difficile de ne pas voir ceux de la compagnie de Chacus. Devant la liste rivale, elle peut franchement se targuer d’avoir avec elle, des philanthropes qui ont tout donné pour le football béninois. En face, c’est l’expérience qui parle. Et, dans ce genre de course, elle est aussi capitale.
Deux listes avec des atouts différents et pourquoi pas complémentaires. Mais, peut avoir une meilleure idée des forces en présence dans les listes portées par Mathurin de Chacus et Bruno Didavi ?
Pour être plus explicite sur les forces en présence, la liste de Chacus compte dans ses rangs, entre autres, Francis Koto Gbian, Magloire Oké, Firmin Akplogan et Adrien Houandjinou. Celle de Didavi rassemble des acteurs de la trempe de Augustin Ahouanvoébla, Casimir Sossou et Ernest Agbévo. Forcément, le 25 août prochain, la balance penchera d’un côté. Désormais, à la touche, Anjorin Moucharafou aura aussi sa carte à jouer.
D’ailleurs, son soutien pour l’une des listes en compétition peut s’avérer déterminant ou peut-être bien contre-productif. L’autre acteur majeur qui, dans l’ombre, aura son mot à dire, c’est le ministre des sports. Engagé pour la renaissance d’une discipline en perte de vitesse, il voudra d’abord, qu’au cours de ce duel footballistique, le fair-play l’emporte. Ensuite, coûte que coûte, il mettra tout en œuvre pour qu’à l’arrivée, seul le football sorte gagnant de ce combat de gladiateurs entre les listes Nouveau Départ et Nouvel Elan. Quant aux supporteurs, sans doute, se réjouissent-ils déjà du départ annoncé d’Anjorin Moucharafou mais, espèrent qu’à l’issue des élections du 25 prochain, ils pourront respirer profondément et se dire que le meilleur reste à venir.
Une chose est sûre, le prochain président de la Fbf ne sera pas Anjorin Moucharaf…Mais, ces deux listes laissent certains supporteurs sur leurs faims. Dites-nous, n’était-il pas possible d’avoir des candidats plus huppés ?
Sinon, pour une gestion efficiente du football béninois, ce ne sont pas les bonnes volontés qui manquent. Malheureusement, à cause du fameux article 35 qui fait obligation aux candidats de disposer d’une expérience d’au moins un mandat régulier dans une association sportive, elles ne pourront pas se faire valoir. Certainement, dans son élan réformiste, Galiou Soglo a été freiné par cet article discriminatoire. Bien d’autres personnalités extérieures au football auraient valablement pu apporter leur expertise et leur dynamisme pour gagner le pari d’une renaissance que tous les Béninois appellent de tous leurs vœux. Mais, les dés sont lancés. Comme toujours, le football, pour ceux qui s’y connaissent et le 25 août prochain, si ce n’est pas Mathurin de Chacus, ce sera Bruno Didavi. Alors, prenons rendez-vous et que le meilleur gagne !

30-07-2018, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : Cena, sérénité fragilisée !
15-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
Ad ’hoc, la Cena modèle partout en Afrique était déjà pour les Béninois une fierté démocratique. Mais puisqu’ils la voulaient irréprochable et à l’abri (...) Lire  

Editorial : Embûches sur la route du 28 (...)
12-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
L’opposition face à son destin
11-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Chasse aux Voyous !
11-03-2019, Alassane AROUNA
En toute sincérit : Battue pour adultère (...)
8-03-2019, Naguib ALAGBE
En vérité : Le parlement à la rescousse
7-03-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Cena, sérénité fragilisée !
15-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Embûches sur la route du 28 !
12-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
L’opposition face à son destin
11-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Chasse aux Voyous !
11-03-2019, Alassane AROUNA
En vérité : Le parlement à la rescousse
7-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le duo religion et politique
5-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Salubrité administrative !
4-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pas d’intouchable !
21-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La fin d’une époque
21-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La loi, rien que la loi
20-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Moteur neuf pour l’éducation !
20-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Energie : Prestation tendance !
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil !
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction
En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’identité !
13-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tous logés à la même enseigne
12-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux a la peau dure !
12-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les leçons d’un procès
11-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Champ libre pour l’agriculture !
11-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
JALOUSIE MALADIVE AU MASCULIN
8-02-2019, La rédaction
En vérité : Bonne nouvelle pour le Hadj
7-02-2019, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1590

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)