Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : A l’épreuve des Etalons !

Les Ecureuils affrontent ce jour les Etalons du Burkina-Faso en éliminatoires de la Coupe du monde 2018. En campagne pour la messe du football en Russie, le onze national se coltine un gros client continental. Entre le Bénin et le voisin du Nord-ouest, le petit duel de l’Afrique de l’Ouest condamnera une nation à avorter ses ambitions pour le récital sportif du Qatar. Face au petit pays enclavé, les rongeurs nationaux jouent leur destin.
En quête d’une vaine participation à une coupe du monde, les Ecureuils défient donc les Etalons dans un match couperet où une défaite pourrait compromettre leur chance de rêver d’une entrée fracassante dans la cour des grands. Le chemin de la Russie est encore long et certainement pavé d’anicroches, mais il faudra à tout prix passer l’obstacle Burkina. La victoire est impérative avant le voyage périlleux au pays des hommes intègres.
L’équation est simple. Battre largement les finalistes de la Can de 2013 et poursuivre la compétition. Le Bénin a- t-il les armes pour pulvériser ses modestes hôtes ? Les Ecureuils sont actuellement en plein doute. A la peine dans les éliminatoires de la Can , ils tardent toujours à retrouver ce football qui leur avait ouvert à trois reprises la voie à une présence à la phase finale des joutes continentales. Les joueurs sélectionnés par le coach Omar Tchomogo souffrent dans leurs différents clubs. Le capitaine Stéphane Sessègnon a perdu son éclat. Les flèches offensives Jodel Dossou, Mikaël Poté, Rudy Gestede, sont au ralenti. Pas de journée porte ouverte à la défense, mais ce secteur de jeu n’est tout de même pas une forteresse. Les médians ne sont pas les champions dans les liaisons entre la base arrière et l’attaque.
Pour autant, les visiteurs ne viennent pas à Cotonou en favoris. Les vedettes burkinabés, Alain Traoré, Jonathan Pitroipa, Aristide Bance …n’ont plus leurs jambes de l’expédition sud-africaine. Et les Etalons sortis précocement de la dernière Can ne font plus peur. Sur le terrain et évoluant au bercail, l’équipe nationale de football devra se lâcher et emballer le match. Il faut éviter la crispation et la phobie de l’adversaire du grand soir.
Cette deuxième journée des éliminatoires de la prochaine coupe du monde intervient au lendemain de l’installation du comité de normalisation du football. On espère que ce petit progrès dans la résolution de la crise va provoquer une révolte générale sur le gazon vert du stade de l’amitié. Il est question de débloquer le compteur et de renouer avec le succès. Certes, le palmarès est encore vierge, mais les Ecureuils, jusqu’à cette descente aux enfers, donnaient de grosses sensations à leurs supporters souvent surexcités.
Les ambassadeurs du foot ont le devoir de sortir du piège des Etalons. Pour installer une nouvelle dynamique positive, il faut impérativement une victoire contre le Burkina-Faso. Mouiller le maillot et faire vibrer le stade pendant 90 minutes. Il n’y aura pas de la place à l’hésitation ni de temps mort dans le jeu. Vaincre ou périr. Seule inquiétude : la fraîcheur physique sera-t-elle au rendez-vous ? Quel visage des Ecureuils durant tout le match ? Combien de temps forts et de temps faibles ?
Difficile de parier sur ce match sans certitudes. Ces Ecureuils sont capables du meilleur et du pire. Proches du pire que du meilleur, il leur faut maintenant vaincre la fatalité et reprendre la marche glorieuse vers les perspectives heureuses.

12-11-2015, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En toute sincérité : Couple tête baissée !!
24-02-2017, Naguib ALAGBE
Sur le revers d’un veston, un long cheveu blond. Dans une poche, la facture d’un romantique restaurant. Et, un discret mais éloquent parfum émanant (...) Lire  

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un os dans la gorge de Talon
9-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une nouvelle Can pour le Bénin
8-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le coup de l’Arcep !
8-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Talon dans l’antre des Soglo
1er-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Apaiser les tensions religieuses
31-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une option inopportune
30-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’école au pied du mur !
30-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Azannaï en sapeur-pompier
24-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal :Le Gabon au tapis !!!
23-01-2017, Ambroise ZINSOU
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 930

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)