Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Au miroir du Rwanda !

Patrice Talon était en visite au pays des mille collines pour s’imprégner de l’expérience de la gouvernance de ce petit Etat mais déjà géant de la région des Grands lacs. A la tête du Rwanda depuis 16 ans Paul Kagamé, l’hôte de l’homme du Nouveau départ façonne étonnamment le destin de son peuple. Talon n’a pas atterri à Kigali par un coup de hasard ni pour flatter ses instincts touristiques. Le Rwanda fascine par le monde entier par ses avancées sur le chemin de l’émergence.
Il n’y certainement pas mieux que Le chef de la la diplomatie béninoise Aurélien Agbénonci pour guider le Président de la République au palais de Kigali. Le ministre des affaires étrangères, très respecté dans le système des nations unies, est une vielle connaissance de Kagamè pour avoir séjourné dans la capitale rwandaise pendant plusieurs années. Talon, lui, n’est pas de nature à faire de voyage infécond. Le Rwanda s’offre comme un modèle et son maitre Kagamé, l’un des symboles de la « dictature du développement ». « Le Rwanda est une démocratie pas une monarchie » clamait l’homme fort de Kigali.
Pour un nouveau départ, Talon a vu juste en serrant la main de Kagamè. « Même les pires ennemis de Paul Kagamé écrivait Jeune Afrique ne l’ont jamais accusé d’entichement illicite, de népotisme, ou de concussion et même les plus sévères d’organisation des droits de l’homme reconnaissent qu’il jouit d’un soutien considérable à travers le pays ». Sa présence est productive pour la démocratie éclairée qui fait rayonner le Rwanda.
Il fallait ce petit détour, après la conférence de Nairobi, pour promouvoir le partenariat sud-sud. Certes, Yayi avait dans la fièvre de la refondation et les illusions de l’émergence, envoyé Alexandre Hountondji et consorts à Kigali mais la délégation issue de la coterie cauri ne s’était pas embrassé, au retour, de dénaturer les choses et pervertir l’expérience rwandaise.
Il y avait portant beaucoup de choses à apprendre dans ce pays dont le gouvernement a une perspective globale appelée « vision 2020 » axée sur une croissance de 7%, un développement du secteur privé, une modernisation de l’agriculture. Depuis 2012 le Rwanda affiche une croissance estimée à 8%. Il est classé par Le « world économic forum » 7ème pays le mieux géré de la planète et peut se targuer de la bonne gouvernance. Les statistiques sont impressionnantes. 1ère place en termes de progrès de développement humain selon le dernier rapport des nations unies.
Le réformateur Talon a décidément l’inspiration féconde en se rendant dans ce pays qui pointe au premier rang dans les réformes d’après le rapport doing business de la banque mondiale. Avec le chef de l’Etat réputé pour sa gouvernance révolutionnaire et son ministre des affaires étrangères connu dans les milieux onusiens, on est en droit de donner de crédit à cette visite et d’en espérer l’impact sur la gestion de la rupture.
Contrairement à son prédécesseur Boni Yayi, obsédé par un troisième mandat, Talon homme d’un seul quinquennat peut rationnellement mettre la dictature de développement au service de l’épanouissement de la nation. Grâce à Kagamè, un pays d’environ 11 millions d’habitants, sorti de génocide de 1994, fait admirer un miracle dans la région des grands Lacs.
Talon rêve d’ « être porté en triomphe en fin de mandat par les Béninois ». Sur les traces de Kagamè, Talon évoque déjà le projet de libération du régime de visas, une politique d’ouverture en matière de visas en offrant un accès sans visas à tous les africains.

30-08-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En toute sincérité : Couple tête baissée !!
24-02-2017, Naguib ALAGBE
Sur le revers d’un veston, un long cheveu blond. Dans une poche, la facture d’un romantique restaurant. Et, un discret mais éloquent parfum émanant (...) Lire  

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un os dans la gorge de Talon
9-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une nouvelle Can pour le Bénin
8-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le coup de l’Arcep !
8-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Talon dans l’antre des Soglo
1er-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Apaiser les tensions religieuses
31-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une option inopportune
30-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’école au pied du mur !
30-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Azannaï en sapeur-pompier
24-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal :Le Gabon au tapis !!!
23-01-2017, Ambroise ZINSOU
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 930

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)