Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Des urgences malgré la cocaïne !

Une affaire de drogue qui emballe la République. L’homme d’affaires et ancien candidat à la présidentielle Sébastien Ajavon en garde à vue. Les réseaux sociaux s’enflamment. La presse en ébullition. Le ballet des acteurs politiques, de syndicalistes et membres influents de la société civile à la gendarmerie territoriale. La rupture vit inutilement des heures chaudes.
Un tremblement de terre avec pour épicentre un conteneur en provenance du Brésil. 18 kg de cocaïne à l’origine de la catastrophe. Peut-être le début d’un long feuilleton à rebondissements. Le premier épisode est déjà bouillant avec une forte audience et le déchainement des passions. Une affaire inattendue dans le pays gouverné par la coalition de la rupture et l’interpellation du magnat de la volaille. Et puis, les conférences de presse se bousculent dans l’ambiance surchauffée par les rumeurs et les spéculations poussiéreuses.
L’affaire de drogue fertilise l’imagination et fait émerger des camps antagonistes agitant des conclusions hâtives et instinctives. Il y a ceux qui croient avoir déjà mis la main sur le trafiquant de drogue et qui réclament son incarcération. D’autres développent la théorie du complot. Une troisième catégorie joue la carte de la prudence et attend le verdict de la justice. Intox et affabulation polluent le pays. Une seule évidence : 18 kg de cocaïne ont été retrouvés dans un conteneur. A qui est destiné le produit prohibé ? Qui l’a mis dans le caisson ? Les questions s’enchainent mais restent encore sans réponses.
A défaut de tenir des certitudes, il vaut mieux patienter et éviter d’empoisonner l’opinion publique par le flacon toxique de la manipulation. On n’est qu’au début de l’affaire et cela risque de prendre du temps. La complexité de ce dossier tient à au moins quatre éléments. D’abord, la personne en garde à vue : Sébastien Ajavon, le patron des patrons, puissance financière, troisième à la présidentielle de mars dernier. Ensuite, l’objet de l’affaire : la cocaïne. Les histoires de drogue alertent toujours l’opinion. Puis le contexte politique : Talon et Ajavon ont des relations à fleurets mouchetés. L’affaire de drogue est alors vite récupérée par les polémistes. Enfin, la gestion d’un dossier de cocaïne est toujours délicate.
Le moment n’est pas propice à de dangereuses gloses sur l’affaire de drogue ni à des actions mal inspirées guidées par l’instinct grégaire. Des réactions épidermiques peuvent pousser le pays dans une situation inextricable. Dans l’Etat de droit, les mécanismes juridiques devraient jouer et construire la trame du feuilleton de la drogue.
L’image du Bénin doit résister à l’affaire de cocaïne et de présumé trafic de drogue. On traîne malheureusement de la vidange, de la fiente et on soulève trop de poussière dans le pays récemment converti aux idéaux de la rupture. Drogue, accusations, et théorie de complot…Ça bouillonne dans tous les sens. Sans certitude, les commérages se dilatent.
Maintenant, il faut vite régler cette affaire et passer à autre chose. Les chantiers de développement sont nombreux. Les défis se bousculent sur le chemin de Talon. On attend les retombées de la rupture sur la vie de la nation. Les réformes, la relance de l’économie, le crucial panier de la ménagère…

2-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
L’axiome est sans équivoque. Qui veut rouler à moto, doit avoir sa plaque d’immatriculation. Défaut longtemps toléré au Bénin, mais défaut bientôt (...) Lire  

En vérité : Transport en commun : le grand (...)
15-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réplique de l’opposition
5-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le pressant appel de l’Eglise
31-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’eau qui sauve les Collines !
31-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Fmi-Bénin, logique intacte !
30-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le couple bénino-nigérian
25-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Enfin, que ça démarre !
25-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Formalités express au Pcj !
24-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1500

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)