Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Enfin Koupaki !

Annoncé dans le starting-block, l’ancien premier ministre a répondu à l’appel du devoir. Pascal Irénée Koupaki refuse d’avancer masqué et officialise sa candidature. Désormais, le chantre de la Nouvelle Conscience peut se lancer dans la quête de suffrages et amorcer sa marche vers la Marina. Sur le boulevard de la présidence encore peuplé de présidentiables coincés dans l’indécision, Pik prend son envol et devrait passer à la vitesse supérieure. A moins de trois mois du scrutin, le candidat Koupaki technocrate pur jus, descend officiellement dans l’arène.
La rentrée politique de Pik a tourné à une démonstration de force avec des supporters surexcités, séduits par la Nouvelle Conscience, idéologie qui fait salle comble et dont les axes provoquent une mobilisation nationale. En chef d’orchestre, Pik a livré des sonorités génératrices d’énormes espérances. Le mode d’emploi du candidat est alimenté par un pragmatisme politique que valorise un projet de société novateur. Pour Pik, la conquête du pouvoir ne se fera pas avec la vente d’illusions mais par un produit vendable, la Nouvelle Conscience. Dans une société béninoise frappée par une crise morale aiguë, la trouvaille de l’ancien ministre d’Etat est taillée pour faire recette.
Pik a besoin de planer sur son vent dominant pour se retrouver sur l’Everest politique. Son récital politique du week-end a libéré deux vertus. La première est celle du candidat dont la dimension tient à la force de son projet, la Nouvelle Conscience. « Il nous faut rompre avec de vieilles pratiques qui gangrènent les efforts de tous. Il nous faut ouvrir et partager ces réflexions avec tous nos concitoyens », recommande le candidat de la Nouvelle Conscience. Et sur ce chemin inédit, Pik détaille ce projet phare de « la transformation de chaque Béninois, en toute conscience ».
La deuxième vertu dans ce contexte d’intenses calculs politiques, est celle de la rupture avec ce concert d’hypocrisie. Pik sort de la grotte de l’indécision pour proclamer sa volonté de briguer la présidence. Plusieurs présidentiables hésitent à passer à l’acte. Raison d’agenda politique ou stratégie pour dominer les incertitudes d’une présidentielle truffée de grandes inconnues ? Sur le terrain, les soutiens enflent alors que les déclarations de candidature sont asséchées. Des présidentiables sont en cagoule et jouent avec le temps. Koupaki se jette à l’eau à visage découvert.
Pik a soif de se faire bien comprendre par le levier du dialogue et son allocution en champ lexical dévoile son souci de s’adresser aux pèlerins « en tête à tête » , « dans le creux de l’oreille », « cœur à cœur ». Et le promoteur de la Nouvelle Conscience prend les roulettes de l’allégorie sur la piste politique de la présidentielle. Nous y sommes avec le CFA, non l’argent en vogue dans la campagne, mais le Courage, la Foi et l’Abnégation, les trois piliers de la démarche du candidat. Avec du CFA éthique contre du CFA argent, Pik ne fait pas mystère de sa vocation de transformer le Bénin. Le CFA est assaisonné par l’allégorie du Train Bénin et la pédagogie du rétroviseur. A la bonne sauce de la gratitude et de l’humilité, les hommages à ses mentors Ouattara, Houngbédji, Yayi et les légitimes fleurs aux anciens Présidents Maga, Kérékou et Soglo.
Nul doute que Pik est lancé sur les routes nouvelles , au milieu de la foule de pèlerins acquis à la Nouvelle Conscience. Maintenant, la vraie bataille a commencé, celle de la campagne électorale pour convaincre la majorité et susciter un sursaut pour le redressement moral, social, politique économique…Les destinataires du message, les élites et les masses, devront afficher leur différente réceptivité. En posant le germe du Béninois nouveau, le candidat de la Nouvelle Conscience a pris date. L’histoire rendra son verdict.

30-11-2015, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : De Sinsin à da Cruz !
9-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changement de cap à l’Uac
9-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux pas d’Alassane Séidou
8-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le moratoire tant attendu
6-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les femmes encore à la traîne
31-10-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)