Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Enfin la campagne !

Très attendue, la campagne électorale s’ouvre ce vendredi à 00h. Reportée pour une affaire tendancieuse de retard dans la distribution des cartes d’électeurs, la propagande prend officiellement son envol. L’agenda électoral défini depuis plusieurs mois par le chef de l’Etat a subi des caprices inattendus. Dernier virage avant le vote, le plongeon politique se fera dans la logique électorale. La nation s’apprête à subir les assauts des 33 candidats à la succession de Boni Yayi. La foire d’empoigne quinquennale s’annonce bouillante. Le fauteuil présidentiel attire la meute ambitieuse, enragée, obsédée et prisonnière de la fascination pour le pouvoir.
Au fait, le pays était déjà en campagne précoce. L’impatience des postulants a provoqué l’ébullition sur le terrain et les meetings dans la pure fièvre électorale. Les tournées de présidentiables se multiplient sur fond de dons, de libéralités, de promesses utopiques avec la magie de la persuasion et le flot financier. Tout le pays est atteint par la pathologie des promesses et une précampagne asphyxiante.
Le lancement officiel des activités de propagande va légitimer la dynamique effervescente et le flux politique dans les fiefs et les espaces partisans. On attend le discours inspiré par le projet de société. Les candidats doivent dévoiler leur vision pour le pays et vendre leur rêve sans fondre dans les chimères. Quels projets portent-ils pour l’énergie, la santé, l’éducation, le transport, le commerce, les infrastructures, la lutte contre la corruption ? Quelle vision pour l’emploi, la jeunesse et le Bénin du futur ? L’heure fatidique a sonné. Et c’est aussi le temps de la cigale qui chante, l’ère du corbeau. Le pragmatisme recherché est souvent fuyant.
La présidentielle s’offre potentiellement une campagne historique. Le poids des enjeux, la qualité des candidats et le contexte sont les ingrédients de joutes exceptionnelles. Candidats à la succession de Boni Yayi, les technocrates, les hommes d’affaires, anciens sponsors de la politique, les Généraux…et évidemment la racaille se chargeront de soumettre le peuple à l’appréciation de leurs offres politiques. Après 10 ans du pouvoir Fcbe, deux blocs antagonistes devront s’affronter dans une bataille entre le porte-étendard de l’Alliance républicaine Fcbe-Rb-Prd et les candidats de la coalition de la rupture.
Chaque élection produit son thème phare de campagne. Les législatives avaient pris l’allure d’un référendum : Pour ou contre la révision de la Constitution. La rupture est au cœur de la présidentielle au point où le discours politique s’enrichit de formule insolite comme rupture dans la continuité. Mais si la mouvance Yayi semble, avec ses alliés Prd et Rb, s’unir autour du joker Zinsou, la famille de la rupture reste toujours éparpillée face à la multiplicité de candidatures. Dans le camp de la rupture, d’anciens cauris tenteront d’évoluer en apostats. Aidé par l’opportunisme, le souffle des prosélytes risque de créer l’amalgame.
Même si la parade en campagne électorale ne sera pas d’emblée l’occasion de percer le mystère politique, on découvrira néanmoins des qualités et des tares des présidentiables. Le face-à-face escompté entre les candidats et le peuple pourrait apporter son grain à la formation des opinions.
Pendant deux semaines, la campagne pour la sixième présidentielle de l’ère du renouveau démocratique tiendra la nation en haleine. 33 candidats délivreront leurs messages. Les favoris joueront leurs précieuses cartes. Alliance Républicaine contre Coalition de la rupture : le match est lancé.

18-02-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En toute sincérité : Couple tête baissée !!
24-02-2017, Naguib ALAGBE
Sur le revers d’un veston, un long cheveu blond. Dans une poche, la facture d’un romantique restaurant. Et, un discret mais éloquent parfum émanant (...) Lire  

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un os dans la gorge de Talon
9-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une nouvelle Can pour le Bénin
8-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le coup de l’Arcep !
8-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Talon dans l’antre des Soglo
1er-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Apaiser les tensions religieuses
31-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une option inopportune
30-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’école au pied du mur !
30-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Azannaï en sapeur-pompier
24-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal :Le Gabon au tapis !!!
23-01-2017, Ambroise ZINSOU
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 930

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)