Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Et maintenant Talon !

Patrice Talon, l’icône du Nouveau départ, égrène ses premiers jours à la présidence de la République sous un vent d’espoir qui souffle sur la Nation. Le successeur de Boni Yayi tisse la toile d’une nouvelle gouvernance pour un mandat placé sous le signe de la rupture. Face au lourd fardeau de l’héritage du pouvoir Fcbe, le nouveau locataire de la Marina subit déjà la pression du temps et le poids des attentes malgré l’état de grâce. La légitime euphorie de la victoire du 20 mars parait bien épuisée par les gros enjeux et les défis de la rupture. Sur le piédestal, Talon tient le destin du petit pays terreau de polémique.
Après 10 ans de gouvernance incandescente et tumultueuse de Boni Yayi, le régime du Nouveau départ a pris son envol. Pour une traversée féconde, Talon légitimé avec 65% des suffrages a besoin du soutien du peuple. L’avènement de la rupture exige le support populaire. Coincés dans les décombres du changement et de la refondation, on a le devoir d’accompagner l’équipe Talon et de vivre pleinement cette ère salvatrice d’un Nouveau départ adopté dans les urnes. La victoire de Talon est d’abord celle du peuple rebelle contre le chantage politique et les clichés et préjugés brandis sans pudeur. La logique de la rupture incarnée par Talon brise la politique de l’impasse pratiquée sans répit depuis une décennie. Et une nouvelle dynamique vient se greffer sur le joyau de la rupture dans les veines de l’effet Talon.
Pour autant, le président ne peut rouler à tombeau ouvert. En changeant le chauffeur, les passagers espèrent une conduite plus rassurante. Sur la route en chantiers, les déviations sont nombreuses et imposent des virages à négocier avec l’aide du peuple jaloux de sa liberté et mû par cette envie inassouvie d’une démocratie véritablement participative. Talon connaît la maison Bénin et surtout ce peuple de la rupture qui a opposé son véto à la continuité et arrêté le flux Zinsou lancé par Yayi.
Pour son quinquennat, Talon, moteur du Nouveau départ, chouchou du peuple, doit des explications à la petite semaine à ce peuple. Il faut que les réformes, centre nerveux du nouveau départ, aient l’adhésion populaire. La gouvernance de la rupture est vouée à se construire sur l’obligation de compte rendu à une nation trop longtemps flouée puis aveuglée par de la poudre jetée à ses yeux. Entré à la Marina par la grande porte, Talon doit en sortir par la grande porte de l’Histoire. Et il en a les moyens et les atouts.
La démocratie, dans cette ruée des acteurs politiques vers Talon, a besoin de sons de cloches différents pour ranimer l’opposition. « La contradiction est le moteur de tout développement », disait Héraclite. Le conflit d’idées fera avancer la charrue, même sur du chemin sablonneux. Le choc des opinions donnera de l’éclat au nouveau départ. Mais, il faut éviter le piège des critiques infondées, le délayage, les digressions et l’écoulement d’humeur contre le pouvoir de la rupture.
Ancien sponsor de la politique, homme ambitieux, porteur d’un projet de développement et entouré de cadres de compétence avérée, le patron du Nouveau départ a toujours le vent favorable et les voyants sont au vert pour une navigation à succès.

11-04-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En toute sincérité : Infidèle sans conscience !
16-02-2018, Naguib ALAGBE
Les hommes sont tous des infidèles. Admettons-le par pure galanterie. Et évitons pour une fois, d’être avec elles, à couteaux tirés sur la question. (...) Lire  

Editorial : Le Fonds culturel sous un nouveau (...)
15-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dans la dynamique des réformes (...)
15-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Une douleur qui précède la joie (...)
14-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’idéal d’une jeunesse de bonne (...)
14-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La leçon des Fcbe à l’Un
13-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cauris à l’assaut !
12-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le congrès de la résurrection
8-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au rythme des négociations !
7-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Négociations en pointillé !
5-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Crise au Bubedra
2-02-2018, La rédaction
En vérité : Bonus pour destination Bénin !
1er-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’obscénité à tout-va !
1er-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le challenge de la transparence
31-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le dialogue pour le dégel social
30-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Remue-ménage à la Cour !
29-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’appel des évêques
29-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une promesse non tenue
25-01-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1230

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)