Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Fagbohoun et le Cocorico !

Dans la basse cour de la politique, le géant coq scrute l’horizon de 2016. Sefou Fagbohoun égrène secrètement le temps, à moins de cinq mois de la présidentielle. Le leader historique du Madep n’a rien perdu de son charisme et devrait participer à l’écriture de la nouvelle page électorale de la démocratie vieille d’un quart de siècle. Le coq chantera encore. Et dans le mélange de barrissement, de rugissement et de feulement, on entendra le cocorico décisif de l’animal conquérant.
Fagbohoun n’est pas englué dans l’agitation stérile, mais incarne une force politique illustrée par les législatives dans les 21ème et 22ème circonscriptions électorales où l’Un, sous le coup de pouce du Madep fait une moisson honorable de sièges : trois députés arrachés dans une bataille électorale sans concession. Malgré l’impitoyable prophétie du désastre, l’inusable Fagbohoun , au prix de sacrifice dans le positionnement, fait respirer l’Un avec l’oxygène d’un Madep toujours robuste dans le Plateau.
Certes, les Coqs n’ont pas l’envergure de l’arc-en-ciel , mais avec Fagbohoun toujours au gouvernail , le poulailler risque d’être un passage obligé pour les candidats à la succession de Boni Yayi. La présidentielle de 2016 potentiellement très indécise, va valider la puissance du Coq, faiseur de roi. Fagbohoun devrait être chouchouté voire dorloté. Boni Yayi, pris dans le tourbillon politique, avait concédé qu’il fallait caresser les vieux crocodiles. Ça pourrait être en politique, la maxime de l’affectif de Lamartine, « un seul être vous manque et tout est dépeuplé ».
De toute évidence, on ne peut négocier le Plateau sans le Madep et son chef Fagbohoun dont la complicité avec l’expérimenté Idji Kolawolé offre au parti une visibilité qui rejaillit sur l’image de l’Un dans une zone politiquement compliquée. Le Madep, en spectateur actif dans la course à la candidature unique à l’Un, est en position cruciale dans le grand match du 28 février prochain.
On a hâte d’entendre l’inévitable chant du Coq, le cri de l’héroïque Fagbohoun qui résiste à la succession des jours et des ans. Sacré Fagbohoun, toujours compétitif malgré la fatwa cauri, la saignée financière et la punition carcérale à l’aube du régime du changement. Asphyxié et mis à genoux, il ne s’est pas affalé sur la natte de la fatalité. Puisant dans ses ressources intimes, le Coq a d’ailleurs repris sa marche vers les cimes politiques.
Politiquement, que fera le Madep dans la bataille de 2016 ? Embarqué dans l’Un, la solution semble toute trouvée pour Fagbohoun. Mais, deux hommes d’affaires, Talon et Ajavon, sont en mode agressif dans la précampagne. Le Coq chantera-t-il le refrain politique de l’Un ou le cocorico ne sera-t-il qu’une inspiration de l’un des candidats du monde des affaires ?
Comme Amoussou et Houngbédji, le patron du Madep fait peut-être ses calculs politiques. 2016 et ses multiples inconnues agitent les esprits. Sûr de son audience dans le Plateau, le Madep a aussi sa ligne. Le Prd a proclamé sa volonté de sortir de l’enfer de l’opposition. Jetés dans les incertitudes depuis la fin de règne de Kérékou, Fagbohoun et son Madep ruminent le désir ardent de prendre le train de la mouvance.
Politiqument, Fagbohoun est encore vivant. Et ses jours ne sont pas comptés. Centre de gravité de l’Un dans le Plateau, il détient l’une des clés de la présidentielle. Avec évidemment le traditionnel cocorico de la victoire.

7-10-2015, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)