Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Glorieux Yayi !

De son piédestal, le chef de l’Etat n’est pas sourd aux appels de son peuple angoissé par le spectre du chaos. Boni Yayi vient de poser un acte qui dément la masse de préjugés et balaye le doute sur ses obscures velléités de fin de mandat. Mme Talon a reçu hier sa carte d’identité nationale et son passeport. Fait banal mais qui devient un symbole dans ce contexte enflammé. En incontestable maître du jeu, Yayi honore la République. La délivrance des précieux documents à l’épouse du richissime homme d’affaires en exil à Paris, porte sa charge positive et donne un souffle à la paix.
Yayi est donc capable de trouver un mode d’extinction de l’inutile feu qui embrase insidieusement la sphère nationale. Eloigné du carcan fatal forgé par l’enchainement d’évènements périlleux, le Président de la République a décidé d’agir pour arrêter le mauvais flux et muer la logique de l’impasse en recette pour la sauvegarde de la paix. Yayi est au rendez-vous de la paix. Quelques zélés indécrottables avaient multiplié des actes répréhensibles pour maculer le linge blanc de l’unité nationale. Refus de délivrance de visa au fils de Talon, torture psychologique pour Olivier Bocco, vol de souche de l’acte de naissance du potentiel candidat Talon…la paix était mise en berne.
En fin de mandat, Yayi n’avait pas besoin de grain de sable dans la machine de la gouvernance. La rapide délivrance de la carte d’identité nationale et du passeport à Mme Talon est la preuve de son engagement à œuvrer pour la paix et à désamorcer toute bombe susceptible de faire exploser l’unité nationale, la concorde, la paix. Le dégel alimenté par l’initiative vertueuse de notre président sonne le glas de la parade fumante des agités. Et voilà l’admirable Yayi qui laboure rationnellement le champ de la paix avec des gestes d’anthologie et une cadence méticuleuse.
« Et l’espoir malgré moi s’est glissé dans mon cœur », disait Racine. L’héritage laissé par Kérékou ne risque plus une perversion mécanique. Avec surtout Yayi en rempart contre la pandémie de l’acharnement. Il fallait éviter à cette nation la psychose permanente et ruineuse. On peut sans illusion fonder l’espoir sur la vocation et la volonté inoxydable du chef de l’Etat d’épouser le dégel.
Evidemment, Yayi ne doit pas s’arrêter en si bon chemin. Il faut qu’Olivier Bocco, de retour au pays depuis le lundi 10 août dernier et Patrice Talon aient leurs cartes d’identité et leurs passeports. Dans la nouvelle dynamique du respect de la parole donnée, Yayi qui plane sur la mêlée, devrait faire accélérer les choses. Les Béninois Talon et Bocco n’attendent que la levée des verrous pour vivre pleinement leur appartenance à une nation.
Yayi inaugure l’ère de la désescalade avec l’étau qui s’est desserré autour des proches de Talon. Cerise sur le gâteau, le pardon présidentiel de mai 2014 a reçu un écho favorable avec la célèbre formule, « moi aussi j’ai pardonné et j’aspire maintenant à la réconciliation effective et à la concorde », magnifiquement articulée lors de l’entretien à sensation et à forte audience de Talon sur les chaînes de télévision locales.
Embarqué dans le bateau de la gloire, Yayi garde intactes ses chances d’entrer dans l’histoire. Il lui suffit de veiller constamment à ce que la paix ne soit pas saccagée. A quelques mois de la passation de pouvoir à la Marina, le président sortant semble désormais prêt à être le soldat de la paix. Dans la logique des décisions du Conseil des ministres et des déclarations du directeur de l’immigration Didier Atchou, Talon et Bocco ne devraient plus continuer à subir la mutilation psychologique.
L’horizon s’éclaircit sous la houlette de Yayi, Président de la République, plus que jamais dans le rôle de père de la nation au service de la paix. A César ce qui est à César.

19-08-2015, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

Chronique judiciaire : Cyprien Houngbo condamné à 5 ans de (...)
20-04-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Le 13e dossier inscrit au rôle de la 1ère session de la cour d’assises a connu hier d’un cas de coups mortels pour lequel Cyprien Houngbo est gardé (...) Lire  

En toute sincérité : Solution testament (...)
20-04-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : Une décision salvatrice
19-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sacré bond énergétique !
19-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Les larmes de Yayi
18-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dettes de Voyages !
18-04-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Une décision salvatrice
19-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sacré bond énergétique !
19-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Les larmes de Yayi
18-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dettes de Voyages !
18-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Les flammes du désespoir
17-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Entre le marteau et l’enclume
16-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les camions de la mort
12-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le Bénin en exemple !
12-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Houngbédji six sur six !
11-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Renfort pour le dégel
10-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : A un pas du dégel
9-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Anvers, solution aux travers !
9-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’indice de la Rupture !
6-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le Centre lâché par Abiola
4-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Drôle de médiation !
3-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Méchante bru !
30-03-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : L’étrange silence de Talon !
29-03-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Réplique au crime !
29-03-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Une longueur d’avance !
28-03-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1290

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)