Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Kérékou l’immortel !

Mercredi 14 octobre 2015. La traînée de poudre a jeté la nation dans l’émotion et la consternation. Le temps a suspendu son vol sous les plaintes de la nature. La vérité implacable a fait tomber la nuit sur le pays. Mathieu Kérékou s’est éteint. L’ancien président de la République s’en est allé sur la pointe des pieds. Clin d’œil de l’histoire, la mort emporte en Octobre celui qui posa en octobre 1972, la première pierre de la stabilité politique du pays par un coup d’Etat vertueux qui mit fin au règne du monstre à trois têtes. Le monument Kérékou a disparu, laissant le vide dans les allées de l’histoire.
Le décès d’un ancien président est un évènement. La perte de Kérékou porte la charge historique. Fin de séjour terrestre pour un homme exceptionnel qui a écrit sa propre histoire et enveloppé toute sa vie dans l’utile. Cheveux grisonnants, sourire modulé, voix singulière engageante et imitée à volonté, regard volontaire et démarche alerte, le Général fut un échantillon venu du ciel pour proclamer la volonté de paix du créateur. Et Kérékou fut un homme de paix. On peut volontiers emprunter cette épitaphe d’Anatole France sur la tombe d’Emile Zola, « il fut un moment de la conscience humaine ».
Le charme du Kaméléon tient à sa propension à justifier son fameux pseudonyme. Il a traversé l’histoire au point d’en devenir le produit le plus vendable sur l’échiquier national. Militaire et révolutionnaire puis civil et démocrate. Longtemps adepte du marxisme-léninisme, il associe à sa reconversion la foi avec des bondieuseries dans le discours politique. L’ancien putschiste battu dans les urnes en mars 1991 par le premier ministre de la transition Nicéphore Soglo a pris sa revanche, Bible en main, cinq ans plus tard, devenant le successeur de celui dont il fut le prédécesseur. Kérékou place son mandat sous le signe de Dieu et s’offre dix nouvelles années à la Marina avant de faire sa valise dans les honneurs en 2006. Et il s’est effacé de la scène.
Sous les vivats du peuple, Kérékou est déjà entré dans l’histoire à la Conférence des forces vives de la nation de février 1990. Doté d’un incroyable courage politique, il accepte toutes les décisions issues du conclave du peuple. La branche de la démocratie ne s’est pas cassée dans les bras du Kaméléon. Elle était en de bonnes mains, celles du soldat de la paix. Au gouvernail de la nation, Kérékou tenait avec dextérité le destin du pays, même sur les vagues, en haute mer, gérant avec la pédagogie de l’humour et des paraboles, les turbulences. Le naufrage n’a pas eu lieu malgré le charivari des cassandres. Le Kaméléon était capable de se rendre aussi gris que la pierre et d’envelopper avec sa langue fulgurante la mouche posée sur la pierre et qu’un scorpion s’apprêtait à transpercer de son aiguillon. Capable aussi de se loger et de prendre le teint de la crinière pour éviter les coups de patte au hasard du lion. « Pour vaincre votre ennemi, revêtez sa couleur ». La moralité de la fable sied à l’icône de Kouarfa.
Symbole de l’unité, de la paix, de la concorde, de la réconciliation nationale, le héros Kérékou, père et vedette de la démocratie a eu une vie utilement pleine. Presque 10 ans après avoir quitté les lambris du Palais, il rejoint l’Eternel avec une fierté évidente dictée par le sentiment du devoir accompli. Kérékou est mort. Mais, de son vivant, le patriote a déjà signé, en actes et en paroles, sa victoire contre la mort. Vive Kérékou !

15-10-2015, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En vérité : Le geste du cœur !
26-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
L’eau potable, bientôt, jaillira dans les Collines ! Allégresse à Bantè, Dassa-Zoumè, Glazoué, Ouessè, Savalou et Savè. L’annonce en vaut la peine. (...) Lire  

En vérité : Après Macron, la Cedeao… !
25-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un éternel recommencement !
25-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Un en chute libre
24-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Le geste du cœur !
26-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Après Macron, la Cedeao… !
25-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un éternel recommencement !
25-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Un en chute libre
24-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Que fait Talon de sa majorité ?
19-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Bénin sportif, pourquoi pas ?
18-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sanglots de Cauris !
18-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Concours de confirmation !
17-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Après la Suisse, à qui le tour ?
17-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un développeur pour Ouidah !
13-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une lutte oubliée ?
13-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le diktat des gros porteurs
12-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le meilleur pour le football
11-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Hadj à l’horizon !
11-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
7-07-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Que le ballon roule !
6-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le social au rang des priorités
6-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’héritage Psd en question !
5-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Sacré sursaut au Bepc !
4-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Prévisions pour 2018 !
3-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ouidah face à son destin
3-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La rentrée en septembre !
29-06-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1020

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)