Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : L’autre rupture !

Patrice Talon et le gouvernement de la rupture sont déjà passés à l’acte dans la fièvre du Nouveau départ. Le premier Conseil des ministres a indiqué la vitesse du Train de la rupture. En chef d’orchestre, Talon a lui-même assuré le changement de rythme et proposé les nouvelles sonorités de la gouvernance. Dans un style qui tranche avec celui de son prédécesseur et une fermeté sur les dossiers à polémique, le nouveau patron de l’Exécutif béninois assume son statut et refuse d’avancer masqué.
Talon inaugure son mandat par une pluie de décisions tombée sur la République. Parfois sous un vent de controverse et des interrogations qui fusent de toutes parts. Sur le levier de 65% des suffrages de la présidentielle et des ralliements sans répit, Talon ne lâche pas les initiatives et donne fière allure à l’entame de quinquennat. Les mesures s’enchainent dans l’environnement du Nouveau départ : suppression de plusieurs décrets, suspension de concours à polémique et gel de recrutements, annulation des anciens passeports diplomatiques…Talon n’a pas la phobie de la polémique et met une touche particulière à la rupture.
Après 10 ans de populisme cultivé sous le régime défunt lors de la vaine quête du changement et de la refondation, le successeur de Yayi est très attendu. L’obsession de popularité avait conduit le pouvoir cauri à des dérives et à la politique spectacle désastreuse. La suite appartient à l’histoire. Pour Talon, le risque d’une descente n’est pas exclu s’il ne fait pas de la popularité le cadet de ses soucis. Placé au cœur de la rupture, l’intérêt général devrait être l’ascenseur de la réussite du quinquennat. Talon ne doit pas avoir peur de prendre des décisions impopulaires, pourvu qu’elles respectent les normes. Il faut à tout prix éviter la violation de la loi dans une chaotique recherche effrénée des faveurs du baromètre. Pour le reste, Talon n’a qu’à rouler avec la complicité et sous le diktat de la loi, expression de la volonté du peuple.
Féru de la rupture, le chantre du Nouveau départ ne peut prendre l’option du recul ni celle de la tergiversation dans la promotion de la gouvernance réformatrice. Et pour valoriser l’alternance et répondre au vote sanction contre les adeptes de l’ « après nous c’est nous », faucons de la continuité, Talon doit écouter la voix de l’intérêt général et non le chant des sirènes.
Seulement, après un Conseil des ministres historique, la polémique a pris du volume. Face aux dossiers qui font jaser, le chef de l’Etat a sorti le grand jeu. Le gouvernement de la rupture et son leader charismatique, figure emblématique du Nouveau départ, ont hérité d’un dossier très chaud de concours à polémique et un climat atroce de suspicion. Talon n’a pas choisi de tourner la manivelle mais plutôt de se jeter à l’eau pour la rupture dans l’efficacité.
En succédant à son ancien ami devenu son ennemi intime, Talon se coltine l’obligation de réussir. Il lui faut développer l’antithèse de Yayi et se libérer des pesanteurs du populisme. Ce n’est pas la popularité qui donnera de l’identité à la marque Talon ni du souffle au nouveau départ, mais les actes de rupture.
Et surtout, il ne faut pas défier la loi, l’éthique et la morale. Talon a les atouts pour vaincre la fatalité. Les ministres du Nouveau départ sont avertis.

18-04-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : De Sinsin à da Cruz !
9-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changement de cap à l’Uac
9-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux pas d’Alassane Séidou
8-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le moratoire tant attendu
6-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les femmes encore à la traîne
31-10-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)