Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : L’école en sursis ?

La première rentrée scolaire de l’ère de la rupture devient une grosse attraction. L’effet de l’événementiel acquis par le long suspense sur l’ouverture des classes et la sentence syndicale met l’école au cœur de l’actualité. Octobre tient ses promesses avec un ciel provisoirement dégagé. Le gouvernement Talon dans la dynamique favorable a fait un pas de géant et réglé des détails précieux. La météo sociale encore capricieuse recommande néanmoins la prudence. On pompe les réserves vertueuses pour liquéfier les divergences et assurer l’essentiel.
La rupture échappe au boycott de la rentrée scolaire et signe un premier exploit. Touchée par une tradition de débrayage , l’école ouvre visiblement une nouvelle ère en brisant la logique du tumulte inaugural. La saison de boycott cède au dégel qui enfle l’optimisme et crédite le pouvoir actuel d’une dose de confiance. L’accalmie de l’entame de l’année académique résulte de la politique d’apaisement érigée en mode de gouvernance. Sur le levier du dialogue, l’Exécutif et les partenaires sociaux ont eu de bonnes sensations, loin de la malédiction des turbulences. La bombe syndicale a été désamorcée par l’opération de déminage du Nouveau départ. Sur le terreau du consensus, on a décidé de semer les graines de nouvelles performances. La politique novatrice engendre la création des outils de dialogue. Socle de toutes les espérances, la charte nationale de dialogue social cimente la bonne foi du gouvernement et des syndicalistes.
On n’est pas pour autant à l’abri des secousses. Si le boycott a été évité et l’orage syndical de début de saison scolaire avorté, le risque de la tempête en pleine année académique n’est pas écarté. La Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) de Paul Essè Iko, exaspérée par le limogeage de directeurs d’écoles pour insuffisance de résultats, gronde et menace de déterrer la hache de guerre. Le Front des trois ordres d’enseignement agite quelques insatisfactions. Le tombereau de revendications pèse toujours dans la balance.
Maintenant que le boycott est gommé, il faut trouver les mécanismes pour sauver l’école des mouvements d’humeur. Les promesses utopiques combinées à des revendications fleuves accouchent de marché de dupe et de cocktail explosif. Il serait illusoire de rechercher l’apaisement en cassant le ressort de confiance par le non respect de la parole donnée ou l’instinct de grève syndical. Les caprices politiques et la navigation syndicale aveugle sont des freins à l’avènement d’année académique sans fracas.
Les résultats chaotiques des examens de fin d’année imposent à la cadence scolaire, une union sacrée pour relever le défi de l’excellence dans cet environnement de perte de valeurs et de crétinisation à outrance. Le secteur de l’éducation est malade. Les sempiternelles querelles entre l’Exécutif et les syndicalistes ont vicié l’atmosphère et perverti l’enseignement. Les foyers de tension non éteints et les recrutements exécrables sont des facteurs érosifs.
Le bras de fer incurable fait tomber la psychose sur les apprenants. Cette rentrée apaisée doit être soutenue par la consolidation permanente du pont du dialogue. Une année agitée condamnera l’école à végéter dans les profondeurs. Il faut profiter du bon départ de ce 3 octobre pour un Nouveau départ dans l’ancien quartier latin de l’Afrique.

3-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

tribune verte : L’audace d’assainir les villes
1er-12-2016, La rédaction
Sous la rupture, les villes s’apprêtent à faire leur toilette. Le Gouvernement Talon retrousse les manches pour débarrasser huit principales villes (...) Lire  

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne (...)
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne !
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Rembourser les fonds …messieurs !
16-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La tournée présidentielle
14-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le péché du faucon
14-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La carte anti corruption !
9-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Les taxis de l’illusion !
8-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Talon en patron !
7-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Fermer la parenthèse Ajavon !
3-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Des urgences malgré la cocaïne !
2-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Choix vital pour l’UN !
31-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mandat de transition !
27-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Tous les médecins à l’hôpital
26-10-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Carton jaune pour Lafia et Azannai !
26-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La réformette anti Pollution !
24-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 870

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)