Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : L’équation du Nigéria !

A l’ère de la rupture, le pays est à l’épreuve de l’embargo nigérian. Le Grand Voisin de l’Est a fermé ses frontières aux produits béninois. Dans une impitoyable volonté punitive qui met le petit Etat de 10 millions d’habitants en souffrance, le Nigéria a bouché les vannes. Rien ne filtre à nos frontières. Et la nation porte sa croix. Condamnés à gémir sous le poids de ce fardeau, on coule dans la logique de l’impasse. Cueilli à froid par cette bouderie infernale, Talon est décidément à l’épreuve d’une équation dont la résolution est vitale pour l’économie béninoise.
Quand le Nigéria tousse, le Bénin s’enrhume. Cette vérité rattrape la rupture. Il a fallu que le Géant du continent claudique pour mettre le quotidien de tout un pays en péril. Avec l’embargo sur les huiles, le riz, la volaille et beaucoup d’autres produits, le Bénin est au bord de l’asphyxie. Tributaire du Nigéria, l’économie n’est pas capable du miracle. Le sous-sol n’est p as riche et donc pas de ressources ni de gisement pour maintenir l’économie en vie malgré l’interdiction massive du colosse de l’Est. La morosité ambiante tient ses racines de l’embargo décrété par le Nigéria.
Devant cette situation inextricable qui met le pays sur les béquilles, Talon a l’opportunité de montrer les vertus du Nouveau départ. Il faut vite activer la diplomatie de la rupture et utiliser l’arme du dialogue pour convaincre Muhamad Buhari à lever l’embargo sur les produits béninois. Cette priorité s’invite dans l’agenda du Nouveau départ initialement mis sous le signe des réformes. Sans doute l’une des urgences du régime Talon. Car, l’enjeu est économique et la non résolution de l’équation Nigéria risque d’être fatale à la nation. Les activités, notamment l’exportation, sont au point mort, engluées dans un immobilisme angoissant. La vie elle-même tourne au ralenti sur fond de sécheresse du panier de la ménagère.
Ce n’est pas la première fois que le Nigéria ferme son vaste marché. Mais l’option semble cette fois plus féroce et pesante. Aucun signe avant coureur n’augure d’un dénouement rapide. Le ciel parait plutôt chargé de cumulonimbus avec la crainte d’un durcissement du pouvoir d’Abuja.
Talon dont la capacité managériale et la notoriété tiennent de l’évidence, devrait rassurer le Nigéria et faire sauter le verrou qui condamne les produits béninois. Si sur le terrain des réformes, l’homme du Nouveau départ marque de gros points, les efforts de la rupture risquent cependant d’être plombés par le blocus nigérian. Le successeur de Boni Yayi a les atouts pour profiter de la proximité de la première puissance économique de l’Afrique. Devant le glacial embargo, il doit réchauffer la confiance et éviter de gaspiller les avantages liés aux faveurs de la géographie.
L’unique quinquennat du héros du 20 mars est chargé de défis. Et quand le Nigéria, grosse potentialité avec ses 177 millions d’habitants resserre l’étau autour du Bénin, le mandat du Nouveau départ semble déjà sur la sellette. Seul Talon peut débloquer la situation et permettre à nouveau le flux des produits destinés à l’exportation. Le temps presse sous une sinistrose ruineuse.

8-06-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

Editorial : L’école à nouveau dans la tourmente
19-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Ils ont repris du service. L’Ecole béninoise est à nouveau prise en otage. La période d’accalmie n’a duré que le temps d’un clignement des paupières. (...) Lire  

En vérité : Trois tickets ‘‘dauphinat’’ à (...)
19-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Passons en mode renouvelable (...)
19-01-2017, La rédaction
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon (...)
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE
editorial : La violence religieuse en vogue
11-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Merci !
23-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
editorial : Libérez la parole !
22-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
editorial : Le mariage de raison
20-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La manne culturelle en suspens
15-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Soumission ou sanction
13-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : L’amalgame syndical !
7-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne !
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Rembourser les fonds …messieurs !
16-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La tournée présidentielle
14-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le péché du faucon
14-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La carte anti corruption !
9-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 900

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)