Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : L’exemple Talon

Sur la ligne de départ pour la présidentielle de février prochain, Patrice Talon ne se lance pas dans la course à la succession de Boni Yayi sans boussole. L’homme d’affaires candidat porte un projet dont l’éclat devrait illuminer le débat électoral. L’ancien sponsor de la politique a décliné les cinq axes du nouveau départ. Avec la rationalité au service de la politique, Talon brigue la présidence de la République en s’éloignant du cocon glaçant des amuseurs de galerie. Concentré sur l’objectif, il avance méthodiquement. Le mode d’emploi et la rhétorique utilisée sont dictés par les fondamentaux de sa ligne politique.
La démarche du candidat Talon est pédagogique et sa courbe lisible. Privilégiant le débat d’idées, le milliardaire vend son projet de société en multipliant des séances d’explication sur les piliers de ses ambitions. Le Bénin dont rêve ce compétiteur né, est dévoilé dans une vision politique accouchée par un travail minutieux inspiré des réalités sociopolitiques qui rythment la vie de la Nation. Sur une échelle structurée dans l’heureuse perspective du nouveau départ, on découvre la vocation du candidat de rétablir un Etat respectueux des principes de la démocratie, le désir ardent d’accroître le potentiel de nos ressources humaines. Préoccupé par la protection sociale et le bien-être pour tous, Talon veut surtout mobiliser de manière stratégique nos ressources humaines et dynamiser les secteurs créateurs de richesse et d’emploi. « Le pays a besoin de nous, et nous avons besoin chacun de renaitre. Nous sommes capables de vaincre la fatalité », tranche cet homme en quête d’ « un mandat de vérité, de justice et d’action ».
Talon n’est pas dans le starting-block avec une marchandise emballée. Son projet est limpide et coule à flots. Après la pluie de candidatures tombée sur la Cena , il urge que les prétendants au fauteuil de la Marina sortent les supports de leurs ambitions pour la légitimation sociale de leur volonté de gouverner. Que les candidats allergiques aux projets de société ou coincés dans l’hypocrisie aillent à l’école de Talon et présentent à la nation leur vision politique. Il faut soumettre les projets à l’examen de la raison et communier avec le peuple. La dynamique de Talon sied à la démocratie et sert d’engrais au débat.
Très attendue, la présidentielle du mois prochain devrait être celle de la bataille des projets de société et non des attaques ethniques et l’apologie de choses malsaines qui pervertissent la campagne. En panne d’idées et d’initiatives, beaucoup font diversion dans un enchaînement d’incongruités et de querelles saugrenues au point de s’offrir en spectacle. Le pragmatisme de Talon force l’admiration. Dans la posture d’éclaireur et d’homme de vision, l’ancien opérateur économique donne fière allure à la présidentielle. Son projet est une réponse élégante aux préjugés et accusations aveugles qui surexcitent ses détracteurs. L’étalon de la crédibilité de Talon est son projet de société. Et il joue à fond cette carte précieuse pour la victoire finale.
L’ancien sponsor de la politique a décidé de prendre son destin en main. Il mise sur ses atouts pour se hisser sur le piédestal. Convaincu d’être le futur vainqueur du scrutin du 28 février, Talon a néanmoins les pieds sur terre et fait sa marche vers la présidence avec une promesse aux Béninois : le nouveau départ.

19-01-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

Editorial : L’école à nouveau dans la tourmente
19-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Ils ont repris du service. L’Ecole béninoise est à nouveau prise en otage. La période d’accalmie n’a duré que le temps d’un clignement des paupières. (...) Lire  

En vérité : Trois tickets ‘‘dauphinat’’ à (...)
19-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Passons en mode renouvelable (...)
19-01-2017, La rédaction
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon (...)
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE
editorial : La violence religieuse en vogue
11-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Merci !
23-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
editorial : Libérez la parole !
22-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
editorial : Le mariage de raison
20-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La manne culturelle en suspens
15-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Soumission ou sanction
13-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : L’amalgame syndical !
7-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne !
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Rembourser les fonds …messieurs !
16-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La tournée présidentielle
14-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le péché du faucon
14-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La carte anti corruption !
9-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 900

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)