Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : L’indispensable bataille politique

A environ trois mois de la présidentielle et dans la grande indécision qui envahit les grosses écuries politiques, une question semble tenir l’une des clés du scrutin. Qui gagnera la bataille politique ? Le starting-block grouille de présidentiables issus de sphères différentes , tous engagés dans une course de vitesse en cette fin de mandat chargée de tous les paradoxes. Le 28 février arrive au galop alors que les candidats, sans vraiment passer à l’échauffement, doivent aller au charbon pour composter le seul ticket de la Marina.
Une évidence résiste aux calculs qui paralysent les ténors de la classe politique. La présidentielle est par essence une affaire politique, et seul le gain dans ce vaste champ décantera une situation embrouillée, terreau de toutes les spéculations. Pour la grande chasse aux suffrages, quatre catégories de prétendants chaussent leurs bottes et se jettent dans la jungle en quête de rachat politique ou de sacre.
Le chemin de la Marina passe inévitablement par une victoire politique. Et il faudrait encore végéter dans l’illusion infantile pour espérer, par un improbable miracle, succéder à Boni Yayi sans l’exploit politique. Opérateurs économiques, Généraux de l’armée, hommes politiques, technocrates pur sang et autres amuseurs de galerie sont au front. Tous les coups sont permis dans un climat atroce et une arène infernale.
Naturellement, le monde politique, même en proie à la décadence, a des candidats qui, malgré l’ambiance sismique, sont à un point de non retour. Accusés de laisser le champ libre à des néophytes, les acteurs politiques ne semblent pas prêts à tenir le haut du pavé. Abdoulaye Bio Tchané, leader de l’alliance pour un Bénin Triomphant (Abt), les deux rivaux de l’UN, Eric Houndété et Emmanuel Golou, Aké Natondé de Cds Finagnon, Chabi Sika… n’avancent pas masqués dans l’univers politique. Pour le reste, les cagoules collent au visage. Le Prd, la Rb , Fcbe et les alliances accouchées dans le feu désormais éteint des législatives, continuent leur simulation dans une apathie artificielle.
Deux Généraux, Robert Gbian et Fernand Amoussou tenteront d’imiter l’icône Kérékou, l’ancien chef de l’Etat, issu de l’armée. Le premier, hissé au poste de deuxième vice président de l’Assemblée nationale, a le levier du mandat électif. Elu député sur la liste de l’Alliance Soleil, GGR est déjà au parfum politique. Dans le fief de son frère Bruno, l’ancien chef d’Etat major, Fernand Amoussou, devra son destin à sa percée politique sur un terrain convoité par l’ex député Golou , frère socialiste du renard de Djakotomè.
Deux opérateurs économiques, Patrice Talon et Sébastien Ajavon, réputés sponsors politiques, quittent l’ombre pour la lumière. Du sponsoring à l’action, les deux puissances financières font les yeux doux aux acteurs politiques. Le choc des titans sera à coup sûr arbitré par les partis et alliances de partis. Ces deux candidatures ébranlent une classe politique fragilisée par ses querelles fratricides et ses moyens limités. Le Prd et la Rb tiennent en partie les ficelles du suspense dans la délivrance ou l’illusion des deux figures emblématiques du monde des affaires.
Des cadres , loin du périmètre politique, enfilent le costume de présidentiable , mais doivent au-delà des bribes idéologiques , chercher de supports politiques indispensables à la victoire finale. Cette course de technocrates, dans l’illusion apolitique, pourrait être une affaire de premier ministre. L’ancien locataire de la primature, Pascal Irenée Koupaki après un séjour fugitif à la tête de l’Udbn, devra explorer de ralliement pour rester en vie dans la rude bataille. Pour Lionel Zinsou, poulain de Boni Yayi, présenté en mode de candidature externe Fcbe et produit de l’ouverture, l’affaire ne semble pas aussi compliquée.
Acteurs politiques, Généraux, Hommes d’affaires et Technocrates cooptés ou volontaires n’ont pas le choix. Ils doivent s’armer pour ne pas périr dans la grande guerre politique. Le vainqueur de cette cruciale bataille aura déjà un pied à la Marina.

16-11-2015, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En vérité : Ofmas, pas de quoi fouetter un chat !
21-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Des poux, même sur des crânes rasés, il y a des spécialistes de la polémique qui toujours, en trouvent. Des accusations sans fondement et des (...) Lire  

Editorial : Hehomey, un tigre en papier (...)
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco (...)
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Hehomey, un tigre en papier ?
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ !
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une candidature pour le Bénin
13-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Obstinés malgré l’eau !
13-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Enième menace des eaux à Cotonou
12-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Centriste et Talonniste !
12-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Statut en quête d’opposants
11-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Quand Gbadamassi célèbre Talon
7-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Pas de pitié pour les O% !
6-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un chantier inachevé
6-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Roulés dans la farine
5-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Subventionnés au grand jour !
4-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La Françafrique à la Macron !
31-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : A la merci des malfrats
30-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au royaume des incendies !
30-08-2017, Isac A. YAÏ
En vérité : Rb engagée, Rb dégagée !
29-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Remerciés en monnaie de singe
29-08-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)