Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : L’indispensable complicité du peuple

Les signes de la rupture se multiplient dans la République longtemps soumise à la vaine refondation. Le chantre du Nouveau départ porté à la Marina, lance l’opération de démolition des vestiges du régime défunt pour mieux s’offrir une identité et écrire les nouvelles pages de l’histoire. Deux Conseils des ministres du gouvernement de la rupture ont officialisé l’ère Talon et validé la fin de l’époque Yayi. La nation encalminée et parfois réfractaire aux réformes est attendue pour le bain de la rupture et l’adaptation à la cadence du nouveau locataire de la Marina.
Le rendez-vous avec la rupture se fait dans le pragmatisme et les mesures novatrices. Talon défriche son champ et y sème les graines de la rupture. S’il n’a que cinq ans pour marquer l’histoire, le chef de l’Etat contraint au contre-la-montre, affiche un tempérament qui lui permet de réussir une accélération de l’histoire et de garder le rythme pour franchir victorieusement la ligne d’arrivée. Le successeur de Yayi gonfle les voiles de l’optimisme, aidé alors par une conjoncture politique favorable et le levier populaire.
Le visage de la rupture se dessine progressivement. Les chantiers sont immenses. La transformation du pays reste l’enjeu, et cet objectif ambitieux exige une réceptivité du peuple et l’engagement commun à rompre avec les pratiques malsaines, rétrogrades et préjudiciables à l’avenir de la nation. Le vote sanction contre la continuité implique une adhésion populaire à la rupture, qui par la mécanique devient l’affaire de nous tous. Et l’impératif républicain tient de l’évidence : le peuple, grand vainqueur de la présidentielle doit prendre le Nouveau départ pour ne pas convertir l’élan de mars en chose inachevée. Aux commandes du navire, Talon, réformateur de rang dont le pari est de laisser après cinq ans de gestion du pouvoir, un pays modulé par la rupture.
D’une part, le président et de l’autre, le peuple. Le premier très actif dans le champ de la rupture ne sera efficace que si le peuple accompagne le mouvement. Il est question de savoir que les temps ont vraiment changé et de danser au rythme du temps. Le Nouveau départ apparait comme un projet commun. Dans la grande rivière où se joue le destin de la République, on attend le plongeon du peuple pour la nage salvatrice.
En moins d’un mois, Talon a fait plus qu’une mise en route. On est sortis des théories et des incantations pour déjà mettre la machine en marche. Des décisions de la rupture s’enchaînent et maintiennent la dynamique du 20 mars. Les attentes sont fortes. A un point de non retour, Talon a fini de répéter ses gammes.
Le peuple, moteur de la rupture, devrait faire tourner la machine à plein régime pour que le Nouveau départ ne soit pas une pure vue de l’esprit. « L’urgence est aux réformes politiques, à la restructuration de l’économie nationale, à la reconstitution du tissu social », a clairement expliqué le président. La ligne directrice du Nouveau départ est visible. Le chemin pour la concrétisation de cette vision réformatrice peut être pavé d’anicroches.
En communion avec ce peuple qui lui a remis les clés du Palais, Talon devrait traverser même les zones de turbulences sans coup férir. Pour un atterrissage historique en 2021.

3-05-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Grand test diplomatique pour Talon et quatre de ses pairs de la sous-région ! Avec les présidents Roch-Marc Christian Kaboré, Nana Akufo-Addo, (...) Lire  

Editorial : La cité ministérielle : à quelles (...)
16-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA (...)
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
En toute sincérité : Infidélité dans le couple : (...)
13-10-2017, La rédaction
En vérité : L’Uac au défi de la modernité (...)
12-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hehomey, un tigre en papier ?
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ !
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)