Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : L’indispensable débat !

Sous l’effet de la présidentielle, la nation vit au rythme de la ruée des candidats vers les électeurs. La campagne électorale, sauf report, s’ouvre vendredi prochain à minuit. La stratégie goupillée dans les couvents politiques devra être mise en œuvre dans les marchés de suffrages. La foire électorale grouille de marchands d’illusions et de messies autoproclamés. Les sonorités de rupture et de continuité viennent imprimer à la grande parade des présidentiables une cadence infernale. Les projets de société se bousculent sans qu’un débat ne vienne semer la contradiction et faire jaillir la lumière.
La présidentielle est en plein boom de projets de société. Les candidats rivalisent de surenchère dans la vente de leur rêve. « Du nouveau départ » à la « Nouvelle conscience » en passant par le « soyons-nous mêmes », « sur le chemin du Bénin » ou « réussissons tous ensemble », l’offre politique est variée et fait miroiter un Bénin sur les nuages. La projection céleste accouche de fantasmes et jette la nation dans l’hystérie. Le risque de plagiat se cultive d’ailleurs sur la littérature politique attisée par un scrutin dont les enjeux réveillent les vieilles rivalités. « Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute », prévient La Fontaine. Si Peau d’âne m’était conté, j’y prendrais un plaisir extrême », concède le fabuliste expliquant qu’un bon conteur est d’abord quelqu’un qui prend plaisir à s’entendre conter des fables ».
Après les projets de société, il faut monter d’un cran et passer au débat. Sans la contradiction, on végétera dans l’illusion semée par l’exhibition politique qui trouve comme support l’amalgame , la démagogie et l’endoctrinement. La contradiction, « le moteur de développement », si chère à Héraclite, devrait gouverner la campagne électorale. On a soif des croisements entre candidats. La confrontation des projets de société relève de la nécessité électorale. Il faut transcrire les rivalités dans les débats, apporter les répliques, et passer à l’offensive dans le contradictoire.
Le mode d’emploi des projets de société dans la propagande électorale est jusqu’ici axé sur des explications où le candidat en solo fait son show, le plus souvent sous un tonnerre d’applaudissements. Le principe du contradictoire, arguments contre arguments, a la vertu d’éviter le risque de théâtralisation. La propension à la mise en scène chez les acteurs politiques est l’une des évidences et retombées de la campagne solitaire et du flux de litanies.
Le starting-block est illuminé par des candidats de qualité qui côtoient quelques amuseurs de galerie. Pour donner de l’éclat à la campagne électorale, les incantations doivent céder au contradictoire et à la guerre des idées, loin des attaques frontales, des considérations ethniques. On a hâte de vivre de grands moments de la démocratie avec les performances enregistrées dans les débats et les propositions concrètes des candidats à la plus haute fonction de l’Etat.
La démocratie âgée de plus d’un quart de siècle a l’opportunité de s’offrir de grands débats politiques en saison électorale. Sur le terrain, la bataille politique fait rage, soutenue par la manipulation et l’intoxication. Les alliances se multiplient. Chaque camp revendique le plus grand nombre de supporters sur fond de la guerre psychologique du K.O et de l’emballement pour la rupture, pour la continuité et la continuité dans la rupture.
Il ne manque finalement que le contradictoire. Et le héron risque de se contenter du limaçon, faute de poissons de choix. Zinsou, Ajavon, Talon, Pik, Abt , Gbian ….levez-vous pour le débat !

8-02-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
C’est le cinquième pilier de l’Islam. Et tout musulman rêve d’accomplir ce rite au moins une fois dans sa vie. Qu’importe le montant à débourser, les (...) Lire  

En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Saint Valentin version (...)
10-02-2017, Naguib ALAGBE




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un os dans la gorge de Talon
9-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une nouvelle Can pour le Bénin
8-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le coup de l’Arcep !
8-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Talon dans l’antre des Soglo
1er-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Apaiser les tensions religieuses
31-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une option inopportune
30-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’école au pied du mur !
30-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Azannaï en sapeur-pompier
24-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal :Le Gabon au tapis !!!
23-01-2017, Ambroise ZINSOU
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE
editorial : La violence religieuse en vogue
11-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Merci !
23-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 930

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)